Lectures du mois de Mai 2017

La fin du mois de Mai étant arrivée, l’heure du bilan a sonné ! Une aventure lecture très satisfaisante, mêlant romans et BD.

Troie, la Trilogie, de David Gemmell
– Tome 1 : Le Seigneur de l’Arc d’Argent
– Tome 2 : Le Bouclier du Tonnerre
– Tome 3 : La Chute des Rois

Incroyable ! C’est le seul mot qui me vient à l’esprit ! J’ai totalement adhéré à la formule malgré la surprise de me retrouver face à un récit qui ne collait pas exactement à mes attentes. Comme pour les BD que je présente plus loin dans cet article, je m’attendais à retrouver plus ou moins la version collective et célébrissime du mythe de la guerre de Troie. Mais non, Gemmell a remanié l’imaginaire collectif, jouant et déjouant les grandes lignes de l’histoire, les rôles et les caractères physiques ou psychologiques des personnages. C’est un jeu de génie et un plaisir de retrouver des références ou leurs dérivés subtilement remaniés.
Une grande place est laissée à Hélicon, autrement dit Enée ; Andromaque, la femme d’Hector et amante d’Hélicon dans cette version ; et aussi Ulysse. Plus d’autres personnages qui ne me disaient pas grand chose même si je n’excepte pas le fait qu’ils puissent exister dans les mythes d’origine. J’avoue seulement n’avoir jamais entendu leurs noms : Argurios, Banoclès et Calliadès dans le camp des mycéniens.
Les personnages sont très intéressants et j’ai inconditionnellement accroché à chacun d’eux. Outre cet atout important, le rythme du récit très bien dosé. Tantôt lent, il pose ainsi efficacement le cadre et mettant en avant les nombreux tours et détours menant à la guerre de Troie version Gemmell ; tantôt rapide, il se fait alors captivant et épique… Epique ! Avec des scènes qui resteront gravées dans ma mémoire, et que je ne mentionnerais pas précisément uniquement par nécessité de ne pas spoiler… mais la chevauchée d’une certaine dame, la mort d’une certaine prêtresse, la bataille dans le mégaron de Priam, l’évasion de Troie, le sacrifice de certains personnages, l’explosion d’une certaine île… sont mémorables !
Outre l’exagération et le sublime appartenant pleinement à la dimension épique du récit, il faut signaler, en passant, cette même chose que j’avais évoquée dans la critique de Légende il me semble… L’auteur montre le grandiose et ses héros, mais il souligne aussi le revers du grandiose, l’humanité, les fautes, les failles… et les horreurs de la guerre antique puisque c’est le thème qui occupe le récit… Meurtres, massacres, viols et autres abominables détails co-existent avec la majesté de cette histoire.
Je vous invite à découvrir ce récit si le cœur vous en dit, et j’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi !

Tistou les pouces verts, de Maurice Druon

Un classique parmi les romans qui sont dédiés aussi bien à la jeunesse qu’aux plus grands. J’ai passé un bon moment en présence de ce roman initiatique où Tistou fait l’expérience de la vie, des adultes, de la guerre, de la maladie alors qu’il tente par tous les moyens de déjouer les malheurs du monde à l’aide de ses pouces verts… N’oubliez pas, Tistou est un ange et ce qu’il nous enseigne est précieux…

– BD –

Frédégonde, de Greiner et De Vincenzi
Frédégonde, la Sanguinaire, volume 1
Frédégonde, la Sanguinaire, volume 2

Frédégonde m’était un nom inconnu et j’ai découvert ce sombre personnage à travers cette BD appartenant à la série « Les Reines de Sang » que j’avais attaquée avec Aliénor.

J’ai beaucoup aimé ce diptyque au coeur des intrigues de cette courtisane devenue reine au grand mécontentement de beaucoup au coeur de la noblesse. Intrigante, perverse, tordue, cruelle et sanguinaire, Frédégonde se ménage une place au pouvoir sans prendre garde à la morale et à l’éthique. Accrochez-vous si vous vous plongez dans la noirceur de cette époque, mais c’est une immersion fascinante.

Le tome 1 évoque principalement le moment où Frédégonde est écartée du lit du roi qui lui a promis sa main, puis la lente reconquête de sa place de favorite, jusqu’au moment où elle prendra la place de la reine.

Reine et mère, Frédégonde a pour objectif de devenir encore plus puissante… Et quelle solution a-t-elle si ce n’est de profiter de la guerre qu’elle a contribué à déclarer pour éliminer les enfants du précédent mariage de son roi, sinon le roi lui-même ? Voici l’objet de ce tome 2.

La Sagesse des Mythes, de Luc Ferry
Prométhée et la boîte de Pandore
Persée et la Gorgone Méduse

Découvrir les mythes en BD ? Une expérience et un moment de détente que j’ai adorés. Les dessins de cette série sont sympathiques et ma passion pour la mythologie trouve son compte dans ces immersions passagères.

Au menu dans ce tome : la création des animaux et des hommes, le forfait de Prométhée, sa punition, celle d’Epiméthée, Pandore, la boîte contenant les maux du monde…

Au menu dans cet autre tome : La pluie d’or, la naissance de Persée, ses premiers exploits, la délivrance d’Andromède…

___________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans DIVERS, Les lectures du mois. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s