Retrospect 2016 : Les classements

Après avoir fait le listing dans l’article précédent, je vous propose désormais le classement de mes préférences 2016… C’est un exercice toujours difficile, mais c’est aussi le moment où, face à tous ces titres et leurs souvenirs, c’est le moment de cibler quels ont été exactement les coups de coeur de cette année. C’est parti ? On va d’abord s’occuper du top 5 des lectures toutes catégories confondues, puis du top 3 des BD.

TOP 5 LECTURES

Numéro 1
Le Dernier Jardin, la trilogie, de Lauren Destefano

Le Dernier Jardin est mon coup de coeur de l’année 2016… Sombre et tragique, cette dystopie décrit une société mourante, assassinée par la folie des grandeurs des scientifiques… Dans ce tableau d’agonie constante, on suit le destin d’une jeune femme et de son frère jumeau, malmenés par la recherche désespérée de liberté et de vie…

L’écriture de ces livres est saisissante. C’est une narration à la première personne terriblement immersive au coeur des espoirs et des désespoirs de l’héroïne du roman…

Il faut avoir le coeur bien accroché et le moral au beau fixe en commençant cette oeuvre… et accepter les plaisirs amers de ce type de récit qui présente souvent l’humanité sous un jour peu flatteur, ouvrant une possibilité de réflexion sur notre propre réalité et nos aspirations.

Divertissement donc, mais également miroir réflexif de ce que nous sommes ou pourrions être… Troublant, dérangeant… mais néanmoins addictif. C’est ce que j’ai affectionné dans cette trilogie que je vous conseille vivement.

« Même si le mensonge est beau, en définitive, c’est à la vérité que l’on doit faire face. » 

« Je ne répondit rien, et le silence s’emplit de tout ce que Linden voudrait me dire. Des mots fantômes, qui hantent les particules de poussière virevoltant dans les rayons de lumière. »

« L’enfance est un très long chemin, au bout duquel la sombre forêt aux murmures qu’est la mort semble n’être qu’une destination impossible. »

le-dernier-jardin---l-integrale-577243

Numéro 2 
Les Villes tentaculaires et  Les Campagnes hallucinées, d’Emile Verhaeren

J’ai choisi de placer ces deux recueils en seconde position car ils fonctionnent comme un miroir l’un avec l’autre. D’un côté, les villes, tentaculaires, envahissantes, oppressantes… de l’autre, les campagnes, hallucinées, désordonnées, morbides… Un dyptique très sombre dans lequel le poète fait rejaillir des facettes de ces deux paysages qui prennent le lecteur dans leur filet de sonorités et d’images… Un voyage poétique peu réjouissant en somme sur le fond… mais tellement magique sur les formes, les sonorités et les architectures poétiques. Une découverte très appréciable de mon année 2016, à n’en pas douter.

Les usines

Se regardant avec les yeux cassés de leurs fenêtres
Et se mirant dans l’eau de poix et de salpêtre
D’un canal droit, marquant sa barre à l’infini, .
Face à face, le long des quais d’ombre et de nuit,
Par à travers les faubourgs lourds
Et la misère en pleurs de ces faubourgs,
Ronflent terriblement usine et fabriques.

Rectangles de granit et monuments de briques,
Et longs murs noirs durant des lieues,
Immensément, par les banlieues ;
Et sur les toits, dans le brouillard, aiguillonnées
De fers et de paratonnerres,
Les cheminées.

Se regardant de leurs yeux noirs et symétriques,
Par la banlieue, à l’infini.
Ronflent le jour, la nuit,
Les usines et les fabriques.

Oh les quartiers rouillés de pluie et leurs grand-rues !
Et les femmes et leurs guenilles apparues,
Et les squares, où s’ouvre, en des caries
De plâtras blanc et de scories,
Une flore pâle et pourrie.

[…]

Les_Campagnes_hallucinees_Les_Villes_tentaculaires

Numéro 3
Légion, de Brandon Sanderson

Cette nouvelle appartenant au genre de la Fantasy m’a séduite par son originalité et la qualité de son style. Difficile d’en dire plus sans spoiler l’intrigue… Mais le héros, un génie d’intelligence aux prises avec les facettes multiples de sa personnalité, doit résoudre une enquête extrêmement difficile et mystérieuse… Une découverte très prenante et plaisante… et qui plus est, facile à lire.

13452375

Numéro 4
Olgir le Barde, Tome 1 : Sérénade draconique, de Patrick Bert

Rires obligatoires au cours de cette lecture qui est une parodie d’intrigue classique dans le genre de la Fantasy. La plume de l’auteur est efficace, son style très bon… et les clins d’oeil lancés au lecteur contemporain et à l’amateur de Fantasy ne cessent de rendre cette lecture amusante en plus de plaisante. Une très belle découverte que je vous recommande…

61gtwlsvn1l-_sx195_

Numéro 5
La Roue du Temps, Tome 4 : Un lever de ténèbres, de Robert Jordan

Eh oui ! Encore la Roue du Temps me direz-vous avec un soupir exaspéré… Ce cycle aura toujours une place très chère dans mon coeur… et vous devez vous attendre à voir bientôt apparaître la suite du cycle sur ce blog car je compte bien commencer 2017 en reprenant là où je m’étais arrêtée l’année dernière.

la-roue-du-temps,-tome-4-14---un-lever-de-tenebres-3090572-250-400

1vn8ipk

TOP 3 BANDES DESSINEES

Numéro 1 
Aliénor, les Reines de Sang

Aliénor d’Aquitaine est une figure historique qui m’a toujours plus ou moins attirée… Quel ravissement de trouver cette BD et de la découvrir ! Aliénor et sa Légende Noire, le côté obscur de son histoire… un personnage fort en caractère, sombres en profondeur… Un condensé d’intrigues politiques et d’éclats qui n’a cessé de me divertir, et m’a plu malgré la violence de certains épisodes il faut le faire remarquer. A priori le cycle de 5 tomes à ce jour n’est pas achevé…

9782756027111_1_75

Numéro 2
Arawn

Arawn est certainement une aussi belle découverte visuelle qu’une belle découverte narrative. Appartenant au genre de la Dark Fantasy, ne cherchez pas là bonheur et fin heureuse… C’est le destin tragique d’une fratrie maudite par un artefact traître, un chaudron… C’est intense, c’est heurtant… mais c’est aussi exaltant… A découvrir si possible… mais âmes sensibles s’abstenir.

Arawn intégrale 2

Numéro 3
Les Elfes

Je suis loin d’avoir fini ce cycle, mais pour ce que j’en ai lu (les quatre premiers tomes), c’est extrêmement satisfaisant et plaisant. C’est très classique, il ne faut pas se le cacher, mais lorsque l’on recherche uniquement le divertissement, une belle (ou pas) histoire à découvrir, c’est parfait.

les elfes 1

 

1vn8ipk

___________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans De choses et d'autres, DIVERS. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s