Hurog – de Patricia Briggs

Hurog de Patricia Briggs est un dyptique de deux romans intitulés Les Chaînes du Dragon et Le Sang du Dragon. C’est pour moi de loin les meilleurs Patricia Briggs que j’ai lu, parmi tout ce qu’elle a fait en Fantasy classique. Et je vais m’efforcer de pointer les choses qui ont rendu cette lecture agréable pour ne pas dire merveilleuse.

Quatrième de couverture – Les Chaînes du Dragon

Aux yeux de tous, Stolon est un peu simplet. Personne n’imagine qu’il a joué la comédie toutes ces années pour se préserver de son père, roi cruel et tyrannique. A la mort de ce dernier, Stolon devrait devenir le nouveau Hurogmestre, mais certains en profiteraient bien pour l’écarter du trône. Pour reconquérir son royaume, Stolon va devoir prouver sa valeur et lutter contre les envahisseurs du Vorsag. Des envahisseurs bien déterminés… Car Hurog est loin d’être une terre ordinaire. Les ancêtres de Stolon ont donné leur vie pour défendre ce qui fut le dernier refuge des dragons.

hurog 1

Quatrième de couverture – Le Sang du Dragon

L’heure est venue pour Stolon de rebâtir sa forteresse et son royaume. Hélas, Hurog attire les convoitises, à commencer par celle du roi des Cinq Royaumes, Jakoven. Or ce tyran dispose à présent d’une arme terrible ; une arme à laquelle il ne manque, pour accomplir son oeuvre meurtrière, que du sang de dragon ! Et c’est justement le sang qui coule dans les veines de Stolon… Face à cette menace, le jeune Hurogmestre pourra-t-il encore longtemps hésiter à rejoindre la rébellion qui gronde contre le terrible despote ?

hurog 2

Avis personnel (avec quelques spoilers clairsemés au coeur de mon argumentation passionnée… malheureusement) :

J’ai beaucoup aimé cette lecture grâce à la facilité avec laquelle je suis entrée dans le récit et qui a fait que j’ai dévoré les 800 pages du dyptique en quelques jours… Les éléments s’enchaînent avec soin, le rythme est bien tenu, le style de l’écrit est facile à suivre, il nous plonge facilement dans le décor et l’action, et le personnage principal – Stolon d’Hurog – est intriguant, ce dernier élément jouant beaucoup sur l’envie de lire… Comment résister aux attraits du suspense engendré par le vole de mystères qui l’entoure, de par son jeu double au début du récit, puis par les nombreuses révélations et embûches que tendent les secrets d’Hurog tout au long de ses aventures, d’abord contre les envahisseurs de Vorsag et leur dessein maléfique, puis contre le Roi Jakoven et ses ambitions inconsidérées et dangereuses pour tous ? Tout cela en passant au coeur de la magie des dragons, entre les griffes bienveillantes de la Tamerline, ou même les volontés secrètes des dieux sur les maux jetés dans la trame du monde par l’arrogance des héros du passé… C’est un personnage intéressant, il est charismatique à sa manière, il est vivant, attachant, évolutif, sans cesse en train de remettre en cause les faits, ses actes et l’évolution de la situation. Quand il est obligé de retirer sa carapace de benêt idiot pour se sauver la vie, il le fait, devenant peu à peu un héros de guerre, hanté par le goût du sang qui lui vient de son père et les séquelles des mauvais traitement endurés. On a un personnage qui tire une vraie force des épreuves et qui vient à bout du passé et de lui-même pour tenter d’offrir un avenir meilleur aux siens. Il évolue au cœur d’un univers riche et passionnant, dont j’ai cité de nombreux exemples dans l’énumération précédente. Bien entendu nombre de ces éléments restent classiques, les dragons, les rois avides de pouvoir, les artefacts magiques, les dieux. Mais l’auteure a rassemblé tout cela d’une manière particulièrement intéressante et brillante qui fait que ce livre, ne semblant pas de prime abord ambitieux, quelque chose qui ressemble à une perle au coeur de mes récentes lectures. En somme je me suis beaucoup plus amusée et passionnée pour Hurog que pour le pavé de la Citadelle des Ombres pour lequel je stagne au tiers du tome 2.

Stolon n’est pas le seul personnage du récit même si c’est à travers lui que l’on vit la majorité de l’histoire. Beaucoup de personnages ont leur part d’intérêt dans cette histoire, en plus de tous les éléments surnaturels et les éléments d’intrigues qui contribuent à donner cette envie insatiable de lire et de continuer. Les figures intéressantes foisonnent : Tisala, Ciarra, Gandelon, Oreg… Pour seul exemple, je donnerais la première chose qui m’a interpellée, c’est le personnage de l’oncle Barbarin, d’abord donné comme le principal ennemi de Stolon. Il est démystifié complètement par notre jeune héros… Ce revirement de situation est une des marques qui montrent l’évolution du personnage tout au long de l’histoire. Le postulat de base qui semble lancer le roman (échapper à l’oncle Barbarin et garder la main sur Hurog) est en fait une erreur, une illusion que le personnage s’est imposé à lui-même et qu’il parvient à écarter lorsque la nécessité se présente… Ce n’est qu’un exemple de ce qui fait de cette lecture un bonheur de surprises diverses, de rebondissements bien placés… etc. Je ne vais pas m’étendre d’avantage au risque de spoiler de manière massive (plus massive que je ne l’ai déjà fait ?). Mais vraiment, j’ai eu l’impression de vivre une aventure et non pas simplement le spectre massif et écrasant d’une aventure, ce n’est pas un récit qui prend des distances en noyant le lecteur sous son style, le forçant à lutter contre l’ennui, non, Hurog m’a happée et m’a transportée.

Un roman très facile à aborder et captivant, que demander de plus ? J’ai là un dyptique que je ne regrette pas d’avoir lu et que je recommande à ceux qui veulent se divertir pleinement.

__________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans AUTEURS & OEUVRES, Fantasy et Science-Fiction, Patricia Briggs. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Hurog – de Patricia Briggs

  1. Ping : Les lectures du mois d’Août 2016 | Havre de pensées & de mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s