Titus Andonicus – de Shakespeare

Voilà une tragédie qui ferait pâlir d’indignation les classiques contre la violence excessive et démonstrative de cette pièce. Mais heureusement, Shakespeare n’est pas un classique.

Le sujet de Titus Andronicus est celui de la vengeance, une vengeance sanglante et horrible, donnant une pièce où surnage un grand nombre de cadavres. Je propose la table des personnages avant de tenter un résumé, afin de m’épargner la contextualisation des identités dans le-dit résumé.

PERSONNAGES

SATURNINUS, fils aîné du dernier empereur romain

BASSIANUS, frère de Saturninus

TITUS ANDRONICUS, général romain

MARCUS ANDRONICUS, tribun, frère de Titus

LUCIUS, fils de Titus Andronicus

QUINTUS, fils de Titus Andronicus

MARTIUS, fils de Titus Andronicus

MUTIUS, fils de Titus Andronicus

LE JEUNE LUCIUS, fils de Lucius, petit-fils de Titus

PUBLIUS, fils de Marcus

AEMILIUS, noble romain

ALARBUS, fils de Tamora

CHIRON, fils de Tamora

DEMETRIUS, fils de Tamora

AARON, le More, amant de Tamora

UN CAPITAINE

UN PAYSAN

UN TRIBUN, DES MESSAGERS

TAMORA, reine des Goths, puis impératrice

LAVINIA, fille de Titus

UNE NOURRICE

 

RESUME

A Rome, la reine Tamora est captive de sa défaite contre les romains. Son humiliation laisse en en elle et en ses fils un vif désir de vengeance. Tandis qu’elle épouse Saturninus et devient impératrice, le général Titus donne la main de sa fille, Lavinia à Bassianus, le frère de l’empereur.

Dans le secret, la sombre impératrice, ses deux fils et son amant et serviteur Aaron, fomentent un complot pour détruire le général Titus auteur de la disgrâce. Ils tendent un piège à Lavinia et son époux. Dans le sombre recoin du bois où les nobles sont partis chasser, Bassianus est assassiné, Lavinia est violée par les deux fils de Tamora. Ils lui coupent les mains et la langue pour l’empêcher de les dénoncer. Mais ce n’est pas tout, une fois cela accompli, par le biais d’un ordre de mission contrefait, ils parviennent à faire porter la culpabilité du monstre de Bassianus à la famille de Titus. ce dernier est disgracié à son tour. Général déchu et père effondré, il jure de se venger.

C’est chez les Goths que Titus trouve du soutien, des troupes pour l’aider à assiéger ses ennemis. Mais l’affaire ne se réglera pas sur le champ de bataille. L’impératrice ne se contente pas de ce qu’elle a déjà fait, elle veut atteindre Titus lui-même. Elle se grime en déesse de la Vengeance et déguise des deux fils en Viol et Meurtre, deux entités censées punir les auteurs de ces méfaits. Elle aborde Titus en lui demandant de faire un vœux, mais c’est sans compter l’aspect pitoyable de cette ruse que Titus a mis à jour. Il fait croire à l’Impératrice qu’il a mordu à l’hameçon et lui demande de faire venir l’impératrice et l’empereur à un banquet d’amitié. En gage de la bonne foi de la déesse, il réclame à garder près de lui Viol et Meurtre. A peine l’Impératrice est-elle partie qu’il tue les deux fils coupables du viol et de la mutilation de sa propre fille. Il les fait cuisiner pour les servir à leur mère lors du banquet.

Ce banquet a bel et bien lieu. Tamora mange, sans le savoir, ses fils. Puis Titus met en scène le meurtre de sa fille à qui il veut épargner une vie de misère et de souffrance. Cet acte laisse l’assemblée stupéfaite mais ce n’est pas fini. Titus tue Tamora, lui-même est alors tué par Saturninus et Saturninus par un fils survivant de Titus, Lucius. Ce dernier est alors proclamé empereur. C’est lui qui décide du châtiment d’Aaron : il sera enterré vivant, seule sa tête dépassera du sol, et il sera donc condamné à mourir de faim et de soif dans cette posture.

__________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

 

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans AUTEURS & OEUVRES, De la Littérature Classique, Shakespeare. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Titus Andonicus – de Shakespeare

  1. Ping : Havre de pensées & de mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s