Les Dragons de l’Eternité – Baine – de Alexandra Ivy

Appartenant au sous-genre de la Bit-lit dans la grande famille de la Fantasy, les Dragons de l’Eternité constituent une petite lecture facile, rapide et sympathique. A préciser pour la forme : les scènes torrides ne sont pas destinées à un jeune public !

514zE3tZxtL

Quatrième de couverture :

Autrefois créatures de légende, les Dragons de l’Éternité font irruption dans notre monde, bien décidés à s’approprier ce qui leur revient de droit.

Après des années de cavale, Tayla, jeune sidhe, achète un salon de thé, déterminée à prendre un nouveau départ. Hélas, le dragon qui la traque depuis qu’elle a été vendue comme esclave exige qu’elle rejoigne son harem pour payer sa dette. Après avoir passé vingt-cinq années à la recherche de sa concubine, Baine la tient enfin entre ses griffes, mais d’autres démons convoitent Tayla. S’il ne parvient pas à percer ses secrets, il risque de la perdre à jamais.

Avis personnel :

Facile, rapide et sympathique sont les trois qualificatifs que j’étiquetterais sur ce roman. C’est un roman très court (moins de 300 pages avec une mise en forme aérée sur la page), et sympathique car simple mais divertissante. Pour ce qui est de facile, la trame de l’histoire n’est, en effet, pas compliquée : Tayla, une fae, est capturée à nouveau par un dragon – qui peuvent prendre forme humaine – qu’elle avait fuit 25 ans plus tôt. Convaincue d’être son esclave, elle refusera de capituler, jusqu’à ce que les deux personnages admettent qu’ils sont bien plus que le maître et possession l’un pour l’autre. En effet, ils éprouvent de l’amour. N’est-ce pas touchant ? Ce serait fade et plat sans une tentative pour pimenter la situation. En effet, dotée de pouvoirs fascinant, la fae est traquée par des ennemis qui veulent soit l’éliminer, soit se servir d’elle. Heureusement qu’il y a cette partie de l’intrigue car sinon je jurerais que l’objectif du roman est de décrire les parties de jambe en l’air du dragon et de la fae, au fil de l’évolution de leurs sentiments respectifs… Non que ce soit désagréable il faut l’admettre… Mais avec une histoire autour c’est mieux.

__________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

 

 

__________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans Alexandra Ivy, AUTEURS & OEUVRES, Fantasy et Science-Fiction. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Les Dragons de l’Eternité – Baine – de Alexandra Ivy

  1. Ping : Havre de pensées & de mots

  2. Ping : Cygne Noir – Tome 1 : Fille de l’Orage – de Richelle Mead | Havre de pensées & de mots

  3. Ping : Les lectures du mois d’Avril 2016 | Havre de pensées & de mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s