Arawn – l’Intégrale – de Le Breton et de Grenier

J’ai eu l’occasion de parcourir un cycle de BD intitulé Arawn ce week-end… J’en suis très enthousiaste et c’est avec joie que je vais partager mon avis sur ce moment de lecture avec vous !

Arawn est une série de BD découpée en 6 tomes que l’on peut retrouver en double format d’intégrales. Dans le premier volume, l’on retrouve donc les 3 premiers titres : Bran le maudit, Les liens du Sang et La Bataille de Cad Goddun. Dans le second les trois derniers titres : Le Chaudron de Sang, Résurrection, et la Terre brûlée.

arawn intégrale 1

“Je me nomme Arawn. Je suis le seigneur de la Terre brûlée. Le roi des enfers. Le souverain des morts. Les humains me redoutent. Ils ont raison. J’ignore la pitié. Je méprise la faiblesse. Je suis le Dieu de la colère. Le Dieu Vengeur. Pourtant, il n’en a pas toujours été ainsi. Écoutez donc mon histoire…”

Arawn intégrale 2

Appartenant au genre de la Dark Fantasy, le récit se bâtit sur la légende du Dieu de la mort et des enfers, Arawn, tiré de la mythologie celtique. C’est un cycle passionnant qui montre le destin des 4 fils d’une guerrière – deux fils sont conçus par amour, deux fils sont les fruits non désirés d’un viol. Le destin de ces enfants est de changer la face du monde. Au cœur de leurs ententes et de leurs discordes, se trace la voie sanglante du destin, une trame dans laquelle le sort de chacun est scellé, et dans laquelle les dieux viendront disputer leur empreinte. Prophéties, artefacts puissants, divinités, batailles épiques, monstres et quêtes de vengeance, tout est réuni, formant un éventail somme toute assez classique, mais orchestré avec talent, livrant un récit prenant !

La narration est faite par Arawn lui-même, qui relate son périple et l’histoire de sa famille à la tête coupée de son conseiller défunt. Assez glauque comme principe ? Je l’admets. Mais il faut savoir, avant d’ouvrir cet album, que le sang, la violence, seront un lieu commun dans cette fresque ténébreuse. Âmes sensibles s’abstenir. Pour les autres foncez, c’est haletant.
En tant que personnage Arawn m’a laissé un sentiment double. J’ai été touchée par certains aspects de son périples, notamment les plaies qui l’ont contraint à s’arracher le coeur pour ne plus souffrir comme un être humain. Mais il laisse aussi cette sensation sale, le sentiment abject laissé par la violence qu’il a déchaîné sur le monde et la destruction de la fratrie.
Dans le reste du personnel narratif, la mère des enfants, Siamh, m’a plu même si elle est souvent un peu trop caricaturale en tant que guerrière parfaite. Dreidre est aussi intéressante, même si elle n’apparaît pas assez à mon goût. Les trois autres frères ont chacun leur part d’intérêt et j’ai trouvé que l’équilibre du récit dans la part donnée à chacun est bien réfléchie et satisfaisante !

La dernière chose que j’aimerais souligner, c’est la qualité visuelle des dessins. Je répète que je n’ai pas beaucoup d’expérience dans le monde de la bande-dessinée, mais les illustrations sont souvent magnifiques ! Le plaisir des yeux sur certaines planches est réel et saisissant ! Jusqu’à présent je n’avais jamais ressenti cela et je pense que ça me manquera en reprenant des albums avec de beaux dessins, certes, mais pas aussi admirables !

Pour conclure : Des ingrédients classiques mais parfaitement maîtrisés et dosés pour donner à voir et à lire un récit passionnant, un univers celtique rendu captivant dans sa narration et ses illustrations. Le seul point noir serait la violence omniprésente qui pourrait déranger certains lecteurs, mais cela fait partie de la Dark Fantasy… et ne m’a pas dérangée à titre personnel. Je ressors de cet univers la tête pleine d’image et de plaisir… avec ce léger pincement au cœur qui accompagne toujours les bonnes lectures : « c’est déjà fini ? »

Quelques illustrations à partager pour le plaisir des yeux :

arawn extrait

arawn extrait 2

En plus, les éditions intégrales contiennent des planches bonus que l’on trouve à la fin de l’album. En voici un petit aperçu :

Croquis bonus Arawn

__________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans Arawn, BANDE DESSINEE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Arawn – l’Intégrale – de Le Breton et de Grenier

  1. Ping : Les lectures du mois d’Avril 2016 | Havre de pensées & de mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s