La Roue du Temps – Tome 4 : Un lever de ténèbres – de Robert Jordan

La lecture de ce cycle époustouflant et grandiose continue… Pour mon plus grand plaisir !

la-roue-du-temps,-tome-4-14---un-lever-de-tenebres-3090572-250-400

Quatrième de couverture :

Forteresse réputée imprenable depuis des millénaires, la Pierre de Tear est tombée, conquise par Rand Al’Thor et un groupe d’Aiels, ces terribles guerriers du désert qui se voilent le visage pour combattre. Désormais en possession de l’épée mythique Callandor, Rand peut clamer à la face du monde qu’il est le Dragon Réincarné.
Un grand pas en avant, certes, mais vers quelle destinée ? Censé sauver le monde, le jeune homme doit d’abord apprendre à maîtriser le saidin. Hélas, cette moitié masculine du Pouvoir de l’Unique est une arme à double tranchant. Car elle condamne à la folie et à la mort les hommes à qui elle offre la gloire et la puissance…

Résumé détaillé, naturellement concentré en spoilers :

L’action s’ouvre à Tear où Rand a pris le pouvoir en tant que Dragon Réincarné. Il se retrouve aux prises avec des Seigneurs peu désireux d’être sous le joug du Dragon Réincarné. Piégé au coeur de ces machinations politiques, aveugle quant à l’avenir, et peu désireux de se faire aider, même par Moiraine à qui il n’a toujours pas accordé sa confiance malgré tout ce temps, Rand n’agit pas et le doute commence à planer dans son camp et dans celui de ses ennemis au sujet de sa toute puissance.

La forteresse essuie des perturbations dans la Trame, des « bulles de mal » selon la définition de Moiraine explosent et affectent le lieu où sont rassemblés trois puissants Ta’veren, Mat, Perrin et Rand. Les attaques surnaturelles sont doublées par des attaques de Trollocs et de Myrddraals envoyés par certains Rejetés qui ne veulent pas essayer de contrôler Rand mais le tuer. L’un d’eux serait à la tête de l’Illian, l’ennemi héréditaire de Tear. Dans ce fouillis monstre, Lanfear en profite pour apparaître à nouveau et revendiquer Rand pour sien, faisant miroiter la possibilité qu’elle aurait de l’aider à apprendre à maîtriser ses dons. Mais pour le moment, Rand essaie encore de résister à l’attrait de cette proposition.

La solution aux problèmes de Rand se trouve peut-être dans un Ter’angreal détenu dans les trésors de la Pierre de Tear. Il s’agit d’un portique antique que l’on peut pénétrer pour aller poser trois questions à des êtres mystérieux. Le choix des questions est primordial et certaines peuvent être dangereuses, mais Moiraine autorise Rand et Mat à le pénétrer avant d’y aller elle-même.

Au coeur du Ter’angreal, Mat ne trouve pas le moyen de quitter Rand et se voit même obligé d’aller là où le portique a signifié à Rand d’aller. Il s’agit du désert des Aiels, en un lieu mythique appelé Rhuidean. Les Aiels qui ont pris la Pierre de Tear, Rand, Mat, Egwene et Moiraines se préparent au départ. Rand enfonce Callandor dans le cœur de la Pierre pour signifier aux seigneurs qu’il reviendra parmi eux et les dissuader de se rebeller… Ils empruntent une Pierre-Portail pour arriver plus vite à destination… Et là-bas, ils sont attendu… Egwene rencontre les Matriarches Aielles qui vont lui apprendre à arpenter le monde des rêves. Quant à Rand, il va accéder aux secrets de Rhuidean sur l’origine des Aiels et devenir le chefs des chefs, le Car’a’Carn. Mat va lui aussi aller à Rhuidean et y meurt presque. Il obtient une lance étrange et un savoir antique sur l’Ancienne langue et les stratégies militaires. Mais rien qui ne lui permette vraiment de trouver un échappatoire quant à son lien avec le Dragon Réincarné. Le petit groupe prend ensuite le départ pour rejoindre les autres clans et annoncer la venue de Celui qui vient avec l’Aube…

Perrin, lui, décide de quitter cette trajectoire pour regagner Deux-Rivières, sa terre natale assiégée par les Fils de la Lumière et/ou des Trollocs selon les rumeurs qu’il a entendues. Il tente de dissuader Faile de l’accompagner mais la jeune femme n’en fait qu’à sa tête. Accompagné de Loial, d’un Aiel et de deux Promises de la Lance, Perrin gagne Deux-Rivières par les Chemins. Là-bas, il ne trouve pas l’aide des Loups, absents de cette terre, ce qui est assez inquiétant. Il apprend la mort de sa famille, tuée par les Capes Blanches qui le recherchent, car elles le prennent pour un Suppôt des Ténèbres depuis les événements de Falme. Aidé par Verin Sedai et Alanna Sedai, il organise la rébellion de la région contre les Capes Blanches et organise les défenses pour résister aux Trollocs. Mais le nombre des ennemis est tel qu’une alliance fragile entre Perrin et les Manteaux Blancs prend forme… La seule solution consiste à fermer le portail des Chemins qui permet aux créatures d’arriver rapidement dans la région. Loail et Gaul – l’Aiel qui accompagne Perrin – s’y emploient. Malgré la réussite de leur mission, le danger n’est pas écarté. Dans le monde des rêves, le jeune homme considère l’ampleur du péril et affronte un mystérieux ennemi, Tueur. Enfin, les Trollocs et les Myrddraal donnent l’assaut à Champ d’Emond. Le bourg est sauvé par l’intervention des habitants de la ville voisine, dont l’aide a été réclamée par Faile. Perrin est acclamé Seigneur des Deux-Rivières tandis que les Manteaux Blancs s’en vont. Dans l’ombre, Padan Fain – appelé Ordeith – éprouve rageusement l’échec du piège qu’il voulant tendre à Rand en brûlant sa terre natale.

De leur côté, Elayne et Nynaeve partent pour le Tarabon avec Thom et Juilin Sandar à la poursuite des autres soeurs de l’Ajah Noire. Elles font leur voyage en compagnie des Atha’an Miere et découvrent que les femmes qui font avancer le navire sont capables de canaliser le pouvoir… Et la Tour Blanche l’ignore ! A Tanchico, elles filent les soeurs noires au cœur d’une cité en plein Coup d’Etat, où le meurtre et la loi ne sont plus qu’un amas informe. Elles tissent un lien avec Egeanin, qu’elles ignorent être une Seanchane réfugiée sur le continent (Celle-ci a pour mission de retrouver les sul’dam abandonnées sur le continent après la défaite de Falme. Mais elle a découvert que les sul’dam pourraient aussi être des damanes et ses convictions sont fragiles ! La rencontre avec deux Aes Sedai qui lui semblent « normales » et amicales vient à bout de ses préjugés.), avant que le capitaine Domon ne leur révèle son identité. D’abord considérée comme une prisonnière par Nynaeve, la jeune femme finit par les aider à traquer l’Ajah Noire. Dans le Palais de la Panarch de Tanchico, Nynaeve combat et gagne contre Moghedien en combat singulier mais la Rejetée s’enfuit. Les jeunes femmes libèrent la Parnach – sorte de Reine à Tanchico – du joug de l’Ajah Noire et récupèrent l’artefact qui devait nuire à Rand – un a’dam pour les hommes canalisant le pouvoir. Elles ordonnent à Domon de le jeter dans l’océan.

A la Tour Blanche, les choses se compliquent. Siuan Sanche engage Min pour tenter de traquer les soeurs noires qui seraient encore parmi elles. D’un autre côté, elle apprend au Conseil que Rand Al’Thor est le Dragon Réincarné et qu’il faut le guider plutôt que l’apaiser. Mais si elle recueille l’aval de ce Conseil, il ne dure pas. Agacée par le silence des agents de Siuan (en l’occurrence Moiraine) et convaincue que Siuan n’est pas à la hauteur, Elaida Sedai fomente une rébellion contre l’Amyrlin et la destitue. L’ancienne Chaire d’Amyrlin et sa Gardienne des Chroniques, Leanne, sont calmées et emprisonnées. Les soeurs de l’Ajah bleues sont traquées et tuées car elles auraient pu être loyalistes. De vrais massacres parsèment la Tour Blanche qui est maintenant divisée entre les fugitives et les partisanes d’Elaida. Au coeur de ce chaos, Min libère les deux prisonnières calmées et les fait fuir – avec l’aide forcée de Gawyn qui avait pris le parti d’Elaida au cours de la rébellion. Les trois femmes embarquent avec elles le faux dragon Logain et fuient Tar Valon.

Chez les Aiels, la situation se complique. Un dénommé Couladin revendique le titre de Car’a’Carn à la place de Rand en ayant contrefait les tatouages du dragon reçus à Rhuidean. Il est soutenu par Sevanna, la Maîtresse du Toit des Shaido. Mais au milieu de l’agitation qui se prononce en défaveur de Rand, ce dernier laisse échapper le secret de Rhuidean sur l’origine des Aiels et fait trembler toute l’assemblée sur ses convictions. Les Aiels et les Egarés n’étaient qu’un et ce fier peuple guerrier respectait autrefois l’ignoble (à leurs yeux) Paradigme de la Feuille. Cette révélation porte une grande atteinte à leur honneur et certains Aiels s’enfuient, terrifiés par la réalité. Mais Rand n’a pas le temps de gérer la situation, Lanfear se révèle à lui et lui annonce qu’Asmodean (Rejeté qu’elle avait soudoyé pour qu’il devienne le professeur de Rand) s’est retourné contre elle et va en quête d’un Ter’angreal à Rhuidean qui pourra défaire le Dragon Réincarné. Rand retrouve dans sa mémoire atavique la capacité de Voyager et se rend à Rhuidean. Il combat Asmodean pour une statuette qui le relie à un sa’angreal perdu au Cairhien, le plus puissant jamais conçu. Une fois Asmodean vaincu, Lanfear l’entrave pour qu’il ne puisse pas nuire à Rand. Elle le contraint à être son professeur, dissimulé sous l’identité d’un trouvère. Rand laisse Lanfear partir car il est trop faible pour s’opposer à elle… Mais il ramène dans ses affaires le Ter’angreal utilisable par les hommes et sa version féminine. Ces deux armes sont aussi terribles – voire plus – que Callandor. Rand devra essayer de les garder hors de portée de ses ennemis, mais en attendant il doit résoudre le problème de la division des Aiels pour s’assurer leur soutien dans la bataille à venir…

Avis personnel :

Ce tome est un des meilleurs jusqu’à présent, massif et consistant, relatant l’incroyable et fascinante trajectoire des personnages évoluant dans la Trame de la Roue du Temps. La Roue tisse comme elle l’entend et le dessein de celle-ci laisse encore tellement de possibles et de zones d’ombre qu’il serait presque intenable de ne pas poursuivre l’aventure. Bien sûr vous le savez bien, je suis aveuglée par mon affection pour cette oeuvre. Mais de manière tout à fait objective j’affirme haut et fort qu’il y a peu de cycles qui aient cette qualité, cet attrait et cette puissance narrative.

Les circonvolutions des différentes trajectoires sont toutes fascinantes et souvent inattendues.  Le duo Faile/Perrin que j’appréciais énormément lors de mes premières lectures, autrefois, m’a beaucoup moins plu avec mon regard plus « adulte ». Faile m’a même sévèrement agacée au début du tome. Cependant, l’action à Deux-Rivières est passionnante et j’ai suivi les événements avec plaisir. Sans vouloir entrer dans les détails pour ne pas spoiler des éléments à ceux qui seraient passé directement par-dessus la case « résumé détaillé » : les recherches d’Elayne et Nynaeve, les problèmes de la Tour Blanche, les voyage de Rand chez les Aiels, les différents focus sur des personnages de second rang mais qui font avancer la fresque (les Fils de la Lumière, les Seanchaniens, les Rejetés ou leurs Suppôts) constituent une trame narrative solide et engageante malgré le pavé narratif qu’elles alimentent !

Du haut niveau en matière de Fantasy classique ! Est-il toujours nécessaire que je vous en recommande la lecture après tant d’éloges enthousiastes ?

__________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans AUTEURS & OEUVRES, Fantasy et Science-Fiction, Robert Jordan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour La Roue du Temps – Tome 4 : Un lever de ténèbres – de Robert Jordan

  1. Ping : Les lectures du mois d’Avril 2016 | Havre de pensées & de mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s