Les Enfants de l’Atlantide – Tome 2 : L’Archipel du Soleil – de Bernard Simonay

Deuxième tome de la tétralogie, L’Archipel du Soleil ouvre une large fenêtre sur le passé et les mystères de l’Atlantide. Ce tome comporte quelques petits défauts, mais je ne serais pas honnête si je disais que je n’ai pas été attentive du début à la fin, tenant à voir comment cela se fini. J’ai donc apprécié cette lecture !

CVT_Les-enfants-de-lAtlantide-Tome-2--LArchipel-du-_4318 (1)

Quatrième de couverture :

« La sensation de froid disparut. Il perdit la notion du temps. Peu à peu, une foule d’images jaillirent du néant. » Au cours d’une transe hypnotique, Jehn recouvre brutalement la mémoire: jadis, il fut Astyan le Titan – l’un des princes tout-puissants qui créèrent l’Atlantide. De brûlantes questions le hantent. Qu’est-il advenu de la civilisation fabuleuse qu’il a aidé à bâtir ? Qui étaient ses ennemis, les redoutables Serpents? Et où se cache Anéa, sa compagne de toujours? L’Archipel du soleil est le second volet de la tétralogie des Enfants de l’Atlantide. Bemard Simonay, auteur de nombreux thrillers, de romans historiques et fantastiques, dessine une nouvelle histoire de l’Humanité dont les racines plongent dans la mythique Atlantide engloutie voilà près de 11500 ans.

Avis personnel :

Si vous vouliez suivre la suite des aventures de Jehn, son départ de l’île de Callisto, les retrouvailles avec la mystérieuse Anéa… et bien, vous serez déconfits devant la progression du récit qui est un immense flash back ! Mais rassurez-vous, il y a assez de matière à découvrir dans ce passé pour ne pas être déçu du voyage…

Qui était Astyan ? Comment est née l’empire de l’Atlantide ? Comment était-il uni à Anéa ? Qu’a-t-il pu se passer pour que l’ordre parfait des Atlante soit rompu ? Lorsque Jehn entre en transe dans une grotte, c’est toutes ces questions que la narrateur nous permet de résoudre, tandis que notre personnage retrouve les souvenirs de l’être qu’il est véritablement : la réincarnation d’Astyan. L’on peut alors contempler la constellation culturelle que l’auteur a rassemblée autour du mythe de l’Atlantide – dans les noms des îles et des Titans notamment. On retrouve aussi un certain nombre d’idées et de pensées précises dans les idéologies des Titans (qui leur permet de bâtir l’utopie berçant les premières heures de l’humanité), dans l’idéologie des Géants (prônant un autre ordre), etc. Tout cela donne l’impression d’un agglutinement dense, mais l’auteur permet à tout cela d’être assez cohérent pour être un univers crédible et agréable à feuilleter.

Autre point agréable de l’oeuvre, la longue descente aux enfers des Atlantes. Ce n’est pas par plaisir sadique bien entendu, mais le rythme de l’utopie était trop ‘irréel’ et ‘figé’ pour qu’il soit agréable de le supporter plus longtemps. Le changement de rythme est appréciable, surtout lorsque l’on a droit à des plongées narratives du côté de l’ennemi. Mais c’est là aussi que se manifeste le principal défaut de l’oeuvre, celui qui m’a le plus dérangé : l’auteur casse très souvent les attentes de son lecteur en permettant de découvrir trop vite les rebondissements, les trahisons, les actes, les parades des actions et des personnages… Cela tient parfois à une malheureusement phrase qui trahit tout, ou bien au comportement mécanique de certains personnages… Et cela m’a souvent frustrée de ne pas avoir le droit à une surprise en bonne et due forme à certains moments.

Tant qu’on est dans les points qui m’ont dérangée, je tiens à soulever le côté redondant de certains mécanismes de l’oeuvre… Moyen de faire avancer le périple des personnages en début de roman, pensées des personnages, réaction des personnages… Encore une fois ce n’est pas en tout et tout le temps, mais suffisamment souvent pour me faire hausser le sourcil assez souvent.

Cela dit, je ne tiens pas à terminer sur ces remarques, car comme je l’ai dit en introduction, je ne serais pas honnête si je ne faisais que lancer des pierres à un roman dans lequel j’ai pu me plonger plusieurs heures d’affilées.
Les personnages d’Astyan et d’Anéa sont sympathiques, envoûtants et, par extension – même si l’on peut déplorer certaines zones d’ombre – les autres Titans. L’idée même de leur existence, de leur conception et de leur objectif est très bien trouvé et, en général, les passages les mettant en valeur sont plutôt sympathiques.
Autre point à soulever, c’est un roman qui a su narrer une bataille sur la longueur. Conformément à ce que j’ai dit plus haut, il n’échappe pas à de nombreuses reprises à l’effet de redondance, mais il faut avouer qu’il y a assez d’étapes dans ce conflit pour donner une réelle impression de progression.

Au final le meilleur moyen de décrire la progression narrative de ce roman est une spirale. Une spirale qui progresse donc vers l’avant mais dont les circonvolutions recoupent parfois les mêmes idées et les mêmes impressions. C’est un bon moment de lecture à condition de le lire pour le plaisir et pour le mystère que réserve l’interprétation du mythe de l’Atlantide. Car tel que nous le dit l’auteur en introduction, il faut se plonger dans son roman comme si nous ne faisions qu’un rêve :
Alors, faisons un rêve. Un rêve inspiré par les ombres de ces Atlantes qui hantent encore nos mémoires…

Bonne lecture !

__________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans AUTEURS & OEUVRES, Bernard Simonay, Fantasy et Science-Fiction. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Les Enfants de l’Atlantide – Tome 2 : L’Archipel du Soleil – de Bernard Simonay

  1. Ping : Lectures du mois d’Octobre 2015 | Havre de pensées & de mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s