Légende – David Gemmell

Druss incarne chaque homme qui a refusé de partir, de se rendre quand la vie n’offrait plus d’espoir, de s’esquiver quand la seule alternative possible était la mort. Il est l’homme qui a montré aux autres qu’il n’y a jamais de défaite assurée. Il nous remonte le moral rien qu’en étant Druss, et étant considéré comme Druss.

(Légende, page 296 éditions Milady)

200806legende_3

Druss est le héros, la Légende, le Marche-mort, qui a gagné tant de batailles par le passé pour le peuple drenaïe. Lorsque les Nadir, peuple du Nord, décident d’envahir les terres drenaïes, le vieil homme qui était ce héros décide de sortir de sa retraite pour prendre les armes et mener la défense désespérée de Dros Delnoch. Il sait qu’il va y mourir. Mais il y mourra glorieusement, à la hauteur de ses hauts-faits passés. A ses côtés des hommes peu entraînés, des meneurs désespérés, l’ordre sacré des Trente, la comtesse Virae et le nouveau héros de sa génération, Rek…

La plume de Gemmell manie incontestablement bien la veine épique de ses récits. Elle traverse les actes, les mots, les descriptions de manière inconditionnelle. Je l’en admire pour cela. Mais ce n’est pas tout. Ce n’est pas seulement un récit de hauts-faits épiques. C’est aussi la dualité que cette idée entretient avec la réalité. On a donc le côté brillant de l’armure, le brillant du tranchant de la hache, mais on a aussi le coeur oppressé de l’homme qui se trouve derrière. Il y a un jeu avec ce qui est et ce qu’il paraît, avec ce que l’on croit et ce qui est réel. C’est très bien mené.

Légende est un récit époustouflant qui m’a tenue en haleine du début à la fin. Si je devais donner trois raisons de le lire je les donnerais comme telles :
– les incroyables descriptions de combats et de batailles.
– le personnage de Druss
– la tension entre l’espoir et le désespoir qui parsème le roman.

Une légende, des héros, des hommes. Une ville en état de siège… Le roman tend vers une issue désespérée… Doit-on désespérer aussi ? Ou s’accrocher à un espoir ? Seules les dernières pages nous le dirons.

« Chacun de ces jours sera comme du cristal, il brillera dans votre mémoire. »

(Légende, Gemmell)

___________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans AUTEURS & OEUVRES, Fantasy et Science-Fiction, Gemmell. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Légende – David Gemmell

  1. Ping : Lectures du mois d’Août 2015 | Havre de pensées & de mots

  2. valdomir dit :

    Hello,
    Sympa n’est ce pas. C’est mon préféré dans ce qu’il a écrit, même si j’aime bien en général ses autres livres qui sont souvent des variations sur ses thèmes de prédilection, l’âge, la nature humaine, la nature du courage, le sacrifice, les croyances, le bien , le mal etc….
    Ses réflexions sur la source me plaisent beaucoup, sur le pacifisme et le courage aussi d’autant qu’il n’impose pas une réponse mais plutôt des points de vue défendus par des personnages aux opinions différentes ( débat sur le pacifisme dans Waylander) et où chacun se fera sa propre idée.
    De même, un des « méchants » à qui on reprochait sa nature, répondait du tac au tac que pour la biche , le lion était certainement une créature mauvaise m’avait fait cogiter. Après l’analogie entre nature humaine, nature animale et la notion d’espèce reste à la libre appréciation de chacun en fonction des convictions.
    C’est très agréable de lire, écrit par quelqu’un d’autre, ce que l’on a pu ressentir à la lecture.
    Au fait, si tu n’aimes pas les policiers, il faut faut lire des policiers ……fantastiques!
    valdo

    • Je n’ai pas exploré plus avant le cycle de Drenaï mais c’est prévu !
      La plume de Gemmell est très bonne je trouve, et je suis contente de voir que vous partagez cet avis.

      Des policiers fantastiques tels que ? S’il vous plait.

      Bien à vous.

  3. valdomir dit :

    Bonjour,
    J’avais en tête les livres de Glen Cook (la compagnie noire) pour sa série des Garrett détective privé. Autrement le cycle du guet de Pratchett.
    C’est un bon début il me semble. Après tout est affaire de goût aussi.
    Bonne lecture.
    Valdo

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s