Percheron – Tome 3 : Déesse – De Fiona McIntosh

La trilogie Percheron de Fiona McIntosh se termine brillamment ! Un très très bon moment de lecture avec des personnages toujours aussi charismatiques et une action qui tient son lecteur en haleine jusqu’à la dernière page ! Je recommanderais cette trilogie en affirmant que c’est la meilleure qu’ait écrite Fiona McIntosh à ce jour.

9782811214456_org

Quatrième de couverture :

Affaibli par un étrange mal, le courageux Lazar est impuissant face à la flotte ennemie qui menace la baie de Percheron. Quant à la Zaradine Ana, qui porterait l’héritier du trône, le futur fils du Zar Boaz, elle est retenue prisonnière par un mystérieux guerrier du désert. Déchiré entre son coeur et sa raison, le Zar Boaz n’a qu’une seule idée en tête : retrouver Ana. Alors que son royaume est au seuil d’une guerre dévastatrice, il prend la décision désespérée de renvoyer Lazar dans le désert à la recherche de la jeune femme. Le retour de la Déesse précipite alors les mortels et les dieux dans une bataille chaotique pour l’âme de Percheron…

Avis personnel :

Les quelques 600 pages de ce tome ont défilé rapidement entre mes mains. J’ai été aspirée par l’histoire et j’en retire une intense satisfaction. L’auteure a composé avec les ingrédients des tomes précédents tout en sachant maintenir la cohérence de ses personnages et le rythme efficace de son intrigue.

Parmi les personnages qui m’ont le plus plu, on peut compter évidemment Herezah, dont l’évolution constante est finement orchestrée et débouche sur des actes de plus en plus intéressants. D’une certaine manière, Ana et Lazar n’évoluent pas réellement, mais ils ont su s’attirer mon affection… et c’est avec une grande émotion que j’ai accusé le coup de leur dénouement commun. Je n’en dirait pas plus pour ne pas spoiler.  Parmi le reste du personnel, il faut souligner l’originalité de Pez/Iridor, le mystère d’Ellyana, le vice de Salméo et l’esprit tortueux de Maliz. Le seul personnage que j’ai senti s’étouffer dans le récit est Boaz, mais je pense que cela été voulu. Ce personnel romanesque, qui sait se rendre unique et charismatique, est pour beaucoup dans le sentiment de plaisir retiré de la lecture. C’est d’autant plus intéressant puisqu’au fur et à mesure du récit, les intérêts et les besoins de chacun s’entrecroisent et complexifient l’action. C’est ainsi que le personnage d’Herezah doit composer avec ses aspirations ambitieuses, sa dépendance à Salméo, puis à la confiance que son fils place en elle face aux envahisseurs. Cela se heurtant finalement à la quête de Lazar pour Lyana. Je prends l’exemple d’Herezah puisque c’est le personnage qui m’a le plus plu. Les personnages vivent le récit. Ils participent à la qualité de l’intrigue grâce à la place parfaite qu’ils occupent dans le déroulement des événements et les surprises qu’ils réservent.

La force de l’auteure est également de ménager sans arrêt le suspens autour de son dénouement. Jusqu’à la dernière page (et ce n’est pas une expression, il faut le prendre au sens propre du terme) l’auteure maintient le mystère sur les causes qui ont permis la victoire de nos héros. Jusqu’à la dernière page, le lecteur se demande ce qui a réellement déverrouillé l’action. Le plaisir devient donc double. On prend plaisir à suivre les aventures des personnages, à considérer l’intrigue politique qui occupe le premier plan dans la bataille pour Percheron, mais on prend aussi plaisir à chercher, à essayer de trouver la pièce manquante au puzzle de l’intrigue mystique autour de Lyana et Maliz.

Les grandes forces de cette trilogie sont donc ses personnages, son intrigue et son rythme. On mentionnera le fait que l’aspect caricatural que l’on pouvait reprocher à l’orient fictionnel de Fiona McIntosh s’est estompé. Je ressors donc de cette lecture totalement conquise et enthousiaste ! A découvrir pour tout amateur de Fantasy, je pense.

___________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans AUTEURS & OEUVRES, Fantasy et Science-Fiction, Fiona McIntosh. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Percheron – Tome 3 : Déesse – De Fiona McIntosh

  1. Ping : Les Lectures du mois de Juillet 2015 | Havre de pensées & de mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s