Les lectures du mois de janvier 2015

Les lectures du mois de janvier 2015

Ce mois est passé très vite, aussi ai-je la sensation de ne pas avoir beaucoup lu. Mais en faisant le bilan je me suis rendue compte qu’il n’en était rien… Ce serait même l’inverse ! J’ai beaucoup lu et de façon plutôt variée. Voyons voir quels ont été mes découvertes en ce premier mois de l’année 2015 ! Est-ce que l’année commence bien ?

Côté Classiques…

Phénix et Colombe [poème], de Shakespeare

J’ai hésité à compter ce poème comme un seul titre. Mais le fait qu’il soit isolé de tout recueil en fait une oeuvre à part malgré sa taille… plutôt courte !
Ce poème manifeste un idéal amoureux, symbolisé par l’union d’une colombe et qu’un phénix. Cet idéal n’appartient pas (ou plus) aux possibles de notre monde. Seule la mort peut le rendre accessible.
Commentaire de ce poème dans cet article.

Les Sonnets, de Shakespeare

Développement continuel et poétique sur l’amour que le poète nourrit pour un autre homme, puis pour une femme, les sonnets de Shakespeare confrontent la réalité humaine (le temps, la mort, la disparition de la beauté) aux idéaux que l’on associe couramment au sentiment amoureux. Ecrits pour être simples et honnêtes, ces vers n’en sont pas moins beaux et immortels…
Article détaillé en cliquant ici.

product_9782070342426_195x320

Côté Fantasy…

Chroniques du Tueur de Roi – Tome 1 : Le Nom du Vent – Patrick Rothfuss

Choisi au hasard dans un rayon, ce livre est une découverte formidable ! Ce qui se remarque tout de suite c’est le style de l’auteur… Un style particulier, parfaitement littéraire, travaillé, évocateur, souvent poétique. Ce n’est pas si courant en Fantasy, où l’on peut distinguer ceux qui écrivent, ceux qui écrivent bien et ceux, comme Rothfuss, qui écrivent avec talent. Je ne cherche pas à déprécier la plupart des auteurs, mais cette qualité littéraire ne se retrouve pas partout.
Qu’est-ce que raconte le Nom du Vent ? On a affaire aux lentes évolutions d’un récit de vie, celui de Kvothe. Son enfance et ses premiers pas à l’Université prennent le volume complet. L’enjeu véritable (retrouver les Chandrians) n’est que peu abordé car c’est un objectif pour le moment inaccessible au héros qui doit grandir et devenir plus fort pour pouvoir s’y atteler.
Ce récit de vie est raconté à la première personne par Kvothe lui-même, chronique qu’il livre à un autre personnage, enjeu d’une narration parallèle au récit principal, celle du Kvothe plus âgé qui s’est retranché dans la vie paisible d’un aubergiste.
A essayer si vous n’avez pas peur des livres consistants !
Pour voir l’article plus détaillé, cliquez ici.

3369-0904-vent

Les Cavaliers de l’Apocalypse – Tome 3 : Mort – de Larissa Ione

J’ai trouvé que c’était le meilleur tome de cette tétralogie entamée en 2014. Dans celui-ci, les personnages bénéficient d’une exploration psychologique profonde qui rend plus crédible certains ressorts de l’action. C’est également le point culminant des enjeux de la série, à savoir si les Cavaliers de l’Apocalypse deviendront maléfiques ou non.
Pour voir l’article complet, cliquez ici.

1407-apocalypse3_org

Les Cavaliers de l’Apocalypse – Tome 4 : Pestilence – de Larissa Ione

Point final à la série de Larissa Ione, ce tome est consacré à Pestilence, la source de tous les maux depuis le début. La conclusion est à la hauteur des espérances que l’on pouvait nourrir, même si le tome a tendance à ressembler aux deux premiers plutôt que de calquer la profondeur ressentie dans le tome 3.
Pour en savoir plus, voir cet article.

1411-apocalypse4_org

Valisar – Tome 3 : La Colère – de Fiona McIntosh

C’est une déception d’avoir eu à faire à une conclusion de ce type. Même si de petits défauts parsemaient le tome 2, c’était toujours un écrit de qualité. Dans ce tome 3 les personnages sont de véritables girouettes qui n’ont plus d’intégrité psychologique et déconstruisent le bien-fondé de l’intrigue du roman. C’est dommage parce que l’univers et de qualité et les idées sont bonnes.
Je souligne ma déception mais je signale tout de même qu’avoir eu accès au fin mot de l’histoire est un plaisir car il ne convient pas d’oublier que les tomes 1 et 2 m’avaient énormément plu.
Pour plus de détails, voir cet article.

valisar-tome-3-la-colere

Le lai de Leithian – de J.R.R. Tolkien

Balade poétique en Beleriand avec un lai du grand J.R.R. Tolkien. Le lai de Leithian, poème lyrique et épique, transmet l’histoire légendaire qui voit se rassembler le mortel Beren et l’elfe Leithian. Leur amour semé d’embûches et de désespoir finit de façon tragique car le défi qu’avait lancé Thingol, le père de Melian, était trop dangereux. Voler un Silmaril à Morgoth ne pouvait être que source de danger et de mort…
A découvrir si vous aimez l’univers de Tolkien et les oeuvres poétiques !
Plus de détails dans cet article.

laisbeleriand1

Côté Littérature de jeunesse…

Strom – Tome 3 : La 37e Prophétie – de Emmanuelle et Benoît de Saint Chamas

Oeuvre de jeunesse fort sympathique, le tome 3 de Strom est très facile à lire et possède un fort pouvoir de divertissement. Même en tant que lectrice adulte, j’ai adhéré à cette histoire et je l’ai aimée.
Plus de détails sur la trilogie en cliquant ici.

1507-1

L’Anneau du diable, de Corinne de Vailly

L’ayant d’abord lu comme étant une oeuvre de Fantasy classique, je l’ai jugé durement sur la longueur et la substance. Cependant ce tome 1 du cycle Mélusine et Philémon de Corinne de Vailly est une oeuvre de jeunesse qui, en prenant en compte cet état de fait, est parfaitement calibrée pour son public, plus jeune.
Plaisant et entraînant, le récit allie histoire et légende pour le plus grand plaisir du lecteur. Il convient de souligner également le style qui se veut volontairement médiéval et toute la richesse documentaire qui parsème l’oeuvre de l’auteure.
Plus de détail dans cet article.

mélusine et philémon 1

L’Ordre de l’Epée – de Corinne de Vailly

La critique est sensiblement la même que pour le tome 1, c’est sympathique et enrichissant. Je tiens juste à souligner que je déplore que les enjeux principaux de l’intrigue soient relégués en fin de tome, le reste n’étant que les étapes d’un long voyage. Bien que n’étant pas ennuyant, puisque le style est fluide et rapide, c’est dommage d’attendre 150 pages avant de voir émerger à nouveau la quête du héros.
Plus de détail dans cet article.

mélusine et philémon 2

__________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans DIVERS, Les lectures du mois. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Les lectures du mois de janvier 2015

  1. LeOn dit :

    Sacré bilan, comme toujours. Je suis impressionné par ton rythme de lecture !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s