Le Silmarillion de J.R.R. Tolkien – Chapitre 2 : Sur Aulë et Yavanna

D’où viennent les nains à votre avis ?

Silmarrillion,_Just_under_the_Cover

Quenta Silmarillion
Chapitre 2 : Sur Aulë et Yavanna

Aulë, le grand forgeron des Valar, n’avait qu’une hâte : que les Enfant d’Ilùvatar voient enfin le jour pour en faire ses apprentis. Mais ce jour tardait trop… Aulë prit donc la décision de créer ses propres Enfants, les nains qu’il voulut robustes et résistants pour survivre en Terre du Milieu malgré la présence de Melkor. Il travailla en secret mais Ilùvatar apprit ce qu’Aulë avait fait.

Afin d’apaiser Ilùvatar, Aulë lui propose de détruire ou d’adopter ses enfants. Pris de pitié, Ilùvatar ne veut pas qu’Aulë détruise ses enfants. Il accepte de les adopter. Seulement, Aulë doit accepter que les nains dorment sous terre en attendant la venue des autres Enfants d’Ilùvatar qui doivent être les premiers nés sur Arda. C’est ainsi qu’Aulë enfouit les Sept Pères des nains avant de regagner Valinor. Aulë sera appelé Mahal par ce peuple, le Constructeur. Le plus célèbre Père des Nains est Durin qui gouverne les nains de Khazad-dûm.

Aulë finit par faire la confidence de son oeuvre à Yavanna. Elle est heureuse qu’Ilùvatar lui ait accordé grâce et joie. Elle déplore néanmoins les actes futurs de ces créatures qui s’attaqueront à ses chères forêts pour construire. Aulë lui fait remarquer que cela sera également commis par les tant attendus Enfants d’Ilùvatar, et la détresse de Yavanna s’accroît.

Yavanna demande conseil à Manwë sur ce point et une partie de la Grande Musique leur révèle ce qui doit être fait pour remédier à la faiblesse du monde végétal. Yavanna demande d’abord à Manwë – qui parle au nom d’Ilùvatar – de faire de ses arbres des êtres si hauts que les Aigles du Roi pourraient y vivre mais Manwë lui rétorque que ce seront les sommets des antres des nains, les montagnes, qui seront leur demeure. Il annonce que les forêts auront des Gardes pour s’occuper des Arbres. Désormais les forêts seront parcourues par des esprits dont il sera dangereux de provoquer la colère.

Vocabulaire :

Eru/Ilùvatar : Le Créateur.
Aulë : Forgeron parmi les Valar.
Yavanna : Valier des semences et de ce qui croît et pousse.
Manwë : Roi des Valar
Khazad-dûm : Les grandes cavernes des Nains de la race de Durin dans les Montagnes de l’Ombre. Terme qui peut également désigner les cavernes dans le langage des nains.
Aigles du Roi : je suppose que ce sont les Aigles que l’on voit dans le Seigneur des Anneaux et dans le Hobbit, des créatures de Manwë semble-t-il. (Hypothèse)
Les Gardes : Etres désignés par Manwë pour veiller sur les domaines de Yavanna. Seraient-ce les Ents ? (Hypothèse)

Extrait :

[Aulë s’apprête à détruire les nains pour réparer son tort vis-à-vis du grand Ilùvatar]

Alors Aulë s’empara d’un grand marteau pour écraser les Nains et ses larmes coulaient. Mais Ilùvatar eut pitié d’Aulë et de son désir, à cause de son humilité. Les Nains pris de peur se courbaient sous le marteau et ils baissaient la tête et imploraient pitié. Alors la voix d’Ilùvatar dit à Aulë :
– J’accepte ton offre comme tu me l’as faite.

Avis personnel :

C’est vrai que jusqu’à présent on n’avait pas entendu parler de la création des nains. Ce passage qui fait s’affronter la volonté d’Ilùvatar et le désir de ses propres serviteurs est très intéressant et marque profondément la notion d’acception et de pitié dans l’oeuvre de la Création de la Terre du Milieu. Ce sont deux valeurs qui seront amenées à être traduites et promues de différentes manières au cours des Âges.

J’aime beaucoup aussi le personnage de Yavanna, Valar déjà durement éprouvé dans ces premiers temps du monde.

__________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans AUTEURS & OEUVRES, Fantasy et Science-Fiction, J.R.R. Tolkien. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le Silmarillion de J.R.R. Tolkien – Chapitre 2 : Sur Aulë et Yavanna

  1. Ping : Le Silmarillion – Sommaire | Havre de pensées & de mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s