Percy Jackson – Tome 2 : La mer des monstres – Rick Riordan

Les aventures de Percy Jackson se poursuivent dans ce deuxième tome. La menace de Luke prend plus de forme et de poids. Cette nouvelle quête de 310 pages nous emmène en bien d’autres lieux mythologiques et en compagnie de nouvelles créatures…

percy-jackson-2

Quatrième de couverture :

Etre le fils de Poséidon, un honneur ou une cruelle plaisanterie ?

Lorsqu’une simple partie de foot se change en bataille contre un gang de cannibales géants, Percy le demi-dieu a un terrible pressentiment…
Comme le lui annonçaient ses étranges cauchemars, les frontières magiques qui protègent la Colonie des Sang-mêlés sont empoisonnées. Pour sauver leur domaine, Percy et ses amis devront parcourir la mer des Monstres, qui porte bien son nom.

Résumé :

Percy Jackson en est à son dernier jour d’école quand sa nature de Sang-mêlé le rattrape… Des monstres attaquent son établissement et il est obligé de s’enfuir en compagnie de son ami sans-abris, Tyson, pour la colonie. Ils prennent un étrange taxi où de vieilles femmes ne possédant pour elles trois qu’une seule dent et qu’un seul oeil révèlent à Percy une suite de chiffres…

Une fois arrivé à la colonie, Percy est face à deux nouvelles graves… La première – et la moindre – est que son ami Tyson est en réalité un cyclope… et qui plus est demi-frère car fils de Poséidon et d’une nymphe. La deuxième constitue une menace de taille. L’arbre de Thalia est malade… Il a été empoisonné.

Chiron est licencié par Dionysos car suspect numéro 1 dans l’empoisonnement de l’arbre. Il est remplacé dans ses fonctions par Tantale qui va faire vivre un cauchemar à la Colonie.
Les monstres peuvent désormais franchir le bouclier de l’arbre mourant, mais Tantale refuse que les demi-dieux se mettent sur le pied de guerre. Au contraire, il remet en place un divertissement interdit, les courses de char et ravive les rivalités entre pavillons.
Il apparaît clairement à Percy et Annabeth que la situation est grave… Mais que faire lorsqu’on est interdit de quête ?

Percy reçoit des visites de son ami Grover dans ses rêves. Le satyre est parti en quête de Pan l’an dernier et il est en très mauvaise posture. D’après ce que comprend Percy au fil de ses rêves, il est prisonnier d’un cyclope et est obligé de se faire passer pour sa fiancée pour ne pas finir au menu. Il presse Percy de lui venir en aide.

C’est Annabeth qui comprend quelle chose magique a pu attirer Grover dans le piège du Cyclope : la Toison d’Or, capable de soigner tous les maux. S’ils retrouvent Grover, ils pourront rapporter la Toison et sauver l’arbre et la Colonie. Seulement ils sont toujours assignés à résidence…

En compagnie de Tyson, Percy construit le char de Poséidon pour la course… Mais celle-ci dégénère lorsque les oiseaux de Stymphales attaquent… Tantale rend Annabeth et Percy responsables de ce désastre et ils sont punis.
Clarisse, la fille d’Arès et plus grande rivale de Percy, est envoyée en quête d’un moyen de sauver la Colonie…

Le salut de Percy, Annabeth et de leur compagnon inédit, Tyson, vient d’Hermès. Il donne aux trois compagnons la possibilité de quitter la Colonie en possession de cadeaux et de directives. Sauver la colonie, mais surtout essayer de discuter avec Luke pour lui faire reprendre raison… De fait, Percy et son groupe embarquent dans un navire désigné par le messager des dieux. A bord de ce navire commence la part de leur quête la moins agréable : croiser Luke. Il est persuadé du bien-fondé de ses intentions et de son service auprès de Cronos. En compagnie de ses fidèles, il leur montre le cercueil où le seigneur des Titans se recompose progressivement.
Le petit groupe est obligé de fuir…

Ils se retrouvent dans un refuge connu par Annabeth… Mais ils sont très rapidement attaqués par une hydre de Lerne… Ils sont sauvés par Clarisse et son vaisseau fantôme. Ils montent à bord. Voilà le groupe réuni au grand désespoir de la fille d’Arès qui ne tolère pas Percy…

L’entrée dans la mer des monstres se fait par le passage de Charybde et Scylla… Le vaisseau de Clarisse parvient à bombarder suffisamment Charybde pour qu’elle les laisse tranquille. Mais ils se retrouvent aux prises avec Scylla. La vaisseau explose. Annabeth et Percy se retrouvent seuls dans un canot… Percy déplore la mort de Tyson et il se rend alors compte que ce cyclope dont il a avait honte est un frère dont il peut être fier.

Ils parviennent à accoster sur une île qui ressemble à un centre de vacances. C.C. les accueille avec bienveillance. Annabeth se laisse convaincre qu’il est temps de se faire une beauté et se fait emmener par les dames de C.C. qui a alors un entretient privé avec Percy. Elle le séduit à son tour… et il finit transformé en cochon d’Inde. Vous l’avez deviné, C.C. est en fait Circé qui a décidé que les cochon d’Inde c’était plus mignon que les cochons depuis Ulysse.
Percy doit sa vie sauve à la perspicacité et à la réactivité d’Annabeth qui consomme les vitamines données par Hermès pour être immunisée contre le sortilège. Elle en donne à Percy et aux autres cochons d’Inde pour qu’ils reprennent leur forme d’origine. Nos deux héros profitent de la pagaille causée par les autres victimes pour s’enfuir à bord d’un navire.

Sur ce navire, Percy se découvre un autre talent : il peut maîtriser le bateau avec rien que la pensée… Pratique n’est-ce pas ?

Quand ils passent au large de l’île des sirènes, Annabeth demande à Percy ce qu’avait demandé Ulysse : l’attacher au mât pour qu’elle puisse entendre leur chant tandis que Percy se boucherait les oreilles avec de la cire. Mais cela ne se passe pas comme prévu. Annabeth parvient à trancher ses liens et se sauve à la nage vers l’île. Percy abandonne le navire. Il parvient à la sauver. Secouée, Annabeth ne dira rien pendant un certain temps une fois de retour à bord. Elle avait découvert son point faible, sa tentation et se sentait vulnérable.

Ils parviennent enfin sur l’île de Polyphème. Escaladant une falaise pour éviter les troupeaux carnivores du cyclope, ils gagnent un point d’observation qui leur révèle que Clarisse est encore en vie. Elle est en train d’invectiver Polyphème qui prépare de quoi la cuisiner. Elle met en péril Grover en détruisant son déguisement et finalement ils se font enfermer tous les deux dans la caverne le temps que le cyclope s’occupe de ses troupeaux. Percy et Annabeth utilisent le nom de Personne – référence à Ulysse une nouvelle fois – pour mettre leur hôte en fureur et délivrer leurs camarades. Mais c’est finalement à Tyson – qui est vivant à la plus grande joie de Percy – qu’ils doivent de récupérer la Toison et de pouvoir quitter l’île à dos d’Hippocampes, les montures de Poséidon.

Ils gagnent Miami. Percy donne à Clarisse la possibilité de finir dignement sa quête. C’est elle qui prend la Toison d’Or et qui prend l’avion pour gagner la colonie.
A peine est-elle partie que Luke rapplique. Il revendique une nouvelle fois ses motivations et un combat d’engage. Nos héros ne sortent vainqueurs que grâce à l’intervention de Chiron et de ses cousins centaures. Ils repartent pour la colonie.

Tantale est viré, Chiron réhabilité. Cronos a beau être son père, il ne souhaite pas son retour !
La Toison apposée à l’arbre de Thalia guérit l’arbre et restaure le bouclier de la Colonie… Seulement, elle a des effets inattendus… Thalia elle-même revient à la vie… Bonne ou mauvaise nouvelle ? La prophétie qui menace Percy et qui est révélée petit à petit au cours de ce tome 2 peut désormais concerner deux demi-dieu, Percy – fils de Poséidon – et Thalia – fille de Zeus… Lequel des enfants des Trois grands sera : soit l’arme qui détruira l’Olympe, soit celle qui le protégera ?

A suivre…

Avis personnel :

Toujours en considérant la nature et le style jeunesse de ce récit, c’est un très bon divertissement. J’apprécie la fluidité de l’action et son enchaînement rapide. Cela se lit… facilement et rapidement !
Il faut également reconnaître que le jeu avec les sources mythologiques constitue une forme de devinette rafraîchissante à plus d’un moment… Qui est qui ? L’adaptation des mythes est un point fort de ce roman.

Je ne parlerai pas du lien entre le livre et le film… A l’image de ce que j’avais ressenti pour le premier tome je suis bien contente de n’avoir pas lu ce livre avant de voir le film. C’est tellement différent que j’aurais détesté l’adaptation cinématographique qui ne respecte pas l’âme du livre.

__________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans AUTEURS & OEUVRES, La Littérature de Jeunesse, Rick Riordan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s