Les mémoires de Zeus, de Maurice Druon

Les mémoires de Zeus sont une relecture des mythes fondateurs de la Grèce. Sous un jour original et humaniste, Maurice Druon fait parler Zeus et nous livre, par son regard, l’histoire de l’Olympe. La plume du roi des dieux est efficace, poétique. Elle nous livre certains mythes sous un jour parfois inédit, d’autres tels qu’on les connait, mais avec une sensibilité qui touche et enchante le lecteur. Est-il possible de lire cette oeuvre sans considérer que Maurice Druon a réussi à réactiver toute la puissance originelle des mythes qui est de livrer leçons de vie et regards sur le monde ? Cette perspective double le divertissement d’une profondeur morale à laquelle je n’ai pu qu’adhérer.

les-memoires-de-zeus-465713-250-400

Les sources ?

Parmi les sources auxquelles on pense en lisant ce texte il y a évidemment Les Métamorphoses d’Ovide et la Théogonie d’Hésiode. La première intervenant très souvent, la seconde surtout au début de l’ouvrage. Ces sources habitent le texte et l’éclairent, tout comme le texte de Maurice Druon les éclaire à son tour en les convoquant de manière plus claire, parfois, ou en donnant d’autres versions des textes, versions qui modifient la vision des mythes et leur leçon. Au fond Les mémoires de Zeus sont une nouvelle forme des mythes grecs tout en en étant un énième avatar.

L’Odyssée et l’Iliade auxquelles on pouvait s’attendre sont, au fond, peu présentes.

Les dieux et les hommes, quelle vision, quelle fonction ?

Zeus retrace les origines de l’Univers selon la vision qu’en ont les grecs. De Chaos jaillit Gaia, puis se forme Ouranos. Tous deux donnent naissance à la première génération de Titans. C’est Ouranos qui crée les premiers hommes, les Atlantes, qui règnent en harmonie avec les dieux au cours de l’âge d’or.
Puis vient l’avènement et la trahison de Cronos… Suit la naissance de Zeus. Le dieu replace son histoire au coeur de celle des hommes, entrecroisant nos destins à celui des dieux. Maurice Druon parvient à faire ressortir ce qui est à la fois le plus grand paradoxe et la plus grande évidence de cette mythologie : la manière dont le divin existe au-dessus des mortels, auprès du vivant et avec les hommes. Bien sûr il ne s’agit pas là de lire cela comme un nouveau catéchisme, mais comme la synthèse du monde mythique tel qu’il était vu par les anciens. Vision particulière qui remet en relief notre propre univers.

C’est 4 générations d’hommes qui vont succéder aux Atlantes. Quatre génération à chaque fois balayées par un cataclysme dû aux affrontements divins. Les guerres contre les géants, les guerres contre les Titans, les guerres contre Typhon, etc.
Chaque ère a un enseignement à transmettre à travers ces mythes liés par le fil conducteur qu’est Zeus. Lorsque je parle d’enseignement, je pense à la manière dont chaque acte accompli et chaque raison d’être d’un dieu est une leçon. C’est par le biais de Zeus que cette leçon est révélée de manière plus ou moins implicite. Cette leçon se fonde sur la nature de la Vie et la nature humaine. Je pense que l’auteur a réfléchi cette écriture, cette manière de donner des clefs pour déchiffrer un idéal et contrer les vicissitudes. C’est ce qu’il entend dans sa préface en affirmant vouloir faire du souvenir, porté par les mythes, les réponses et les garde-fou à certaines de nos interrogations contemporaines. C’est à partir de cela que je peux affirmer que l’auteur a voulu réactiver de manière spectaculaire la fonction initiale des mythes (donner des leçons de vie et expliquer le monde) et la faire coïncider avec notre monde. C’est pour cela que le Zeus de son récit est à la fois une figure si familière et une figure si surplombante… il faut focaliser le regard à différents niveaux pour saisir l’essence des choses.

Mes éléments favoris ?

J’ai trouvé que la première partie, sur la création du monde était moins intéressante que le reste. Peut être parce que c’est vu, revu encore et encore. Cela n’empêche pas que ce soit très bien écrit et très bien présenté !
J’ai beaucoup aimé les passages qui traitent des aventures de Zeus. La naissance des Muses est magnifique par exemple. La manière dont il tranche entre Aphrodite et Héra est également un passage agréable. Les noces avec Héra et la naissance des premiers Olympiens également. Bon par contre j’ai moins aimé à chaque fois qu’il justifie l’adultère… Nous avons là parfois des variantes de mythes intéressantes.

Parmi les divinités qui m’ont le plus marquée je peux citer la représentation de Thémis, celle d’Hécate et celle de Némésis. Des versions étrangement familières mais assez distinctes pour contrecarrer les versions simplifiées autour de ces figures.
Le traitement d’Aphrodite est intéressant, la manière dont sa nature est retournée en vice et si représentative de certains caractères humains. De même Apollon, Artémis et Arès sont traités de manière d’un abord premier étrange et puis si efficace…

C’est donc là une très belle découverte. Le style, souvent poétique, toujours fluide, correspond au sujet et le rend sublime.

__________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans AUTEURS & OEUVRES, De la Littérature Classique, Maurice Druon. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s