Cavalier Vert, de Kristen Britain

Cavalier Vert est une série de Fantasy composée actuellement de cinq tomes. A l’heure actuelle, j’ignore si c’est le nombre définitif ou s’il y en aura d’autres et je n’ai lu que le premier.

cavalier vert

Quatrième de couverture :

Karigan G’ladheon, jeune fille éprise d’aventure, s’enfuit après avoir été exclue de son école pour avoir défié en duel le fils d’un gouverneur de province. Elle croise alors un Cavalier Vert, l’un des légendaires messagers du roi qui lui demande dans un dernier souffle de porter un message à son souverain. Sans même prendre connaissance de la missive, elle fait le serment de la remettre en mains propres, scellant ainsi son destin, car elle est soudain magiquement investie de la mission qu’elle vient d’accepter : devenir un Cavalier Vert. Dès lors, traquée par des assassins au service d’un mystérieux sorcier, Karigan ne peut compter que sur sa fidèle monture et les mystérieux pouvoirs qu’elle va se découvrir…

L’univers de Cavalier Vert :

Les Cavaliers Verts sont une élite de messagers au service du Roi de la Sacoridie. Cet ordre ancien doté de pouvoir est l’héritier d’une guerre très ancienne. A l’heure où se déroule le roman, les Cavaliers Verts sont remis en question et méprisés par les opposants au pouvoir.

La Sacoridie est en proie à des troubles. Un mystérieux personnage, l’Homme gris, a détruit une partie du mur D’Yer qui protégeait le peuple d’engeances maléfiques. Des dissidents montent un complot contre le roi. Les Elétiens (qui ressemblent beaucoup aux elfes du Seigneur des Anneaux… tout comme Lisseplume, l’aigle géant, peut renvoyer à l’univers de Tolkien) parcourent à nouveau le monde. De grandes choses se préparent et Karigan, jeune étudiante, va se retrouver confrontée à la tourmente de son royaume… contre son gré.

Le récit :

Le tome 1 de Cavalier Vert nous emmène en Sacoridie, royaume du Roi Zacharie menacé par des forces occultes et la traîtrise de certains de ses vassaux. Au coeur de cet univers dangereux, Karigan va devoir mettre sa vie en péril pour délivrer le message d’un Cavalier Vert qui est mort sous ses yeux.

L’auteur commence par un prologue qui replace le statut de cet univers par rapport à la magie. On sait qu’elle est désormais ignorée et maîtrisée par peu d’élus dont le sinistre personnage qui apparaît dans cette ouverture.

Puis, chapitre 1, l’aventure commence tout de suite… La découverte de l’héroïne par le lecteur se fait dans l’action. D’une certaine manière, le lecteur est comme Karigan : embarqué dans une cavalcade endiablée avec très peu de pauses et l’envie de hurler : « Mais qu’est ce qui se passe ? » Cette écriture donne au final l’impression d’une accumulation d’actions, de faits étonnamment bien tombés et merveilleux.

La moitié du livre passée, la dynamique se tourne vers les intrigues et les jeux de cour symbolisés depuis le début par les parties de Complot, un jeu de stratégie. Cette partie là du roman n’en est pas pour autant statique, elle se déroule de manière moins chaotique, peut être parce que la compréhension vient chez l’héroïne.

Résumé détaillé :

Karigan s’est enfuie de Selium parce qu’elle a défié et humilié un noble Mirpuisien. Mal lui en prit car c’est en errant dans les bois qu’elle tombe sur F’ryan Coblebaie, Cavalier Vert en mission et mourant de deux flèches noires plantées dans le dos. Avant de mourir il remet sa broche de Cavalier Vert à Karigan et lui demande de terminer sa mission, c’est-à-dire de livrer un important message au roi.

Karigan promet et n’a donc plus le choix, elle doit accepter. Elle s’empare du cheval de F’ryan et se met en route. Elle est prise en chasse par des Mirpuisiens et l’Homme Gris qui veulent à tout prix mettre la main sur ce message. En effet, si ce message parvient au roi comprend Karigan, l’avenir du Royaume peut être sauvé.

Dans sa fuite, elle découvre le pouvoir étonnant de sa broche : l’invisibilité. Cette aubaine n’est pas sans prix. Devenir invisible lui demande énormément d’énergie et en plus, elle ne l’est pas totalement : s’il y a trop de lumière, elle peut être perçue, diaphane mais visible. Malgré cette contrainte, la broche lui sauve la vie lorsque les Mirpuisiens la rattrapent et manquent de l’attraper.
Au cours de son errance, Karigan rencontre les Soeurs Sorbiers qui lui font découvrir un peu plus la magie. De son séjour paisible elle emportera une pierre de lune qui s’allume lorsqu’elle la touche et la promesse d’obtenir de l’aide si elle en fait la demande grâce à un rituel très simple : lâcher un pétale ou une feuille particulière dans le vent.
Karigan use de cette aide lorsqu’elle se retrouve face à une monstruosité de Kanmorhan Vane échappée de la brèche dans le mur D’Yer. L’aigle Lisseplume vient à son secours. A l’aide de l’oiseau, de son cheval à l’intelligence développée, et de sa propre lame, elle en vient à bout… au prix de blessures profondes. Pendant quelques temps, elle restera souffrante, mais des Elétiens lui viennent en aide.

Karigan reprend la route… pour se faire piéger. Elle est capturée par deux mercenaires qui sont des Armes, une élite de gardes légendaires. Ils sont au services du frère du roi de Sacoridie, Amilton, et sont donc ses ennemis puisqu’en rébellion… Karigan voit très peu d’espoir de s’échapper mais elle y arrive en trompant la vigilance de ses geôliers. Elle tue l’homme mais ne parvient pas à éliminer la femme, Jendara, et lui laisse la vie sauve.

Elle fonce vers Nord, ultime étape avant d’arrive à la capitale. Là-bas les gens sont hostiles et elle échappe de peu à une émeute. A Nord, elle a vu le cadavre d’un autre Cavalier Vert, Joie, et a pu récupérer sa broche…
Alors que Karigan sort de Nord, l’Homme gris la rattrape. Son plus mortel ennemi, ennemi contre lequel l’a mis en garde le fantôme de F’ryan qui la suit depuis quelques temps, vision funèbre mais bienvenue parfois pour Karigan.
Alors que l’Homme Gris encoche les deux flèches noires qui l’enchaîneront dans la mort, un miracle se produit. Les Cavaliers Verts morts depuis des générations apparaissent et entraînent Karigan dans l’Epique chevauchée. Brisant le temps et les distances, Karigan parvient à la capitale, devançant de peu les deux flèches noires ensorcelées qui tombent au sol quelques pas derrière elle.

Le message est remis au roi et Karigan gardée sous surveillance le temps que l’on tire au clair cette affaire. Karigan est finalement accueillie par le roi Zacharie et lavée de tout soupçon. Les Cavaliers Verts vont essayer de la convaincre de devenir l’une des leurs. Mais Karigan renie l’élection de la broche et n’aspire qu’à rentrer chez elle et retrouver son père. Elle est lasse et regrette de s’être enfuie.

Seulement, le complot qui menace la Sacoridie va éclater. Lors d’une célébration, le roi reçoit un mystérieux Elétien qui lui propose aide et avenir. Cet Elétien inquiète Karigan et les Cavaliers verts car il a un comportement étrange. Mais ce n’est pas lui le principal danger pour l’instant. Finalement le message que F’ryan avait dans sa besace n’était pas le vrai message. Larenne Stèle, le capitaine des Cavaliers Verts decrypte une fausse lettre d’amour que F’ryan avait dans ses affaires qui contient les éléments prévenant le souverain de sa mort imminente, lors de la chasse.

Les Cavaliers Verts se mobilisent et arrivent à temps pour empêcher le souverain de périr sous les assauts des blatterreux – engeances de Kanmorhan Vane – et de l’Homme gris qui n’est autre que… le mystérieux Elétien. Un duel à mort s’engage entre Karrigan et l’être ancien qui a renié sa propre nature. Leur duel à la fois physique et mystique s’achève dans un ailleurs qui recèle tout les possibles. Mais Karigan le brise en faisant ce à quoi ne s’attendait pas l’Elétien. Blessé gravement, il est obligé de s’enfuir. Karigan, elle aussi, est blessée. Seulement la partie n’est pas terminée, Amilton, le frère de Zacharie mène une armée contre la capitale et l’investit. Zacharie est destitué, hors de sa cité, sans armée.

Le petit groupe va néanmoins monter une ruse. Béryl, un Cavalier Vert infiltré parmi les Mirpuisiens monte un plan. Un petit groupe va former une fausse délégation censée apportée la tête de Zacharie à Amilton. Un autre groupe va s’introduire par les tombeaux souterrains pour entrer au château et reprendre les lieux à l’aide des Armes disponibles.

C’est en un bel ensemble qu’Amilton est déjoué. Il est détruit, empêchant ainsi l’Elétien de l’utiliser pour asseoir sa puissance. Jendara permet à Karigan de vaincre en un dernier élan d’honneur malgré sa haine et sa rancoeur.
Karigan retrouve son père qui était venue la rechercher. Elle n’accepte pas de rejoindre les Cavaliers Verts et repart chez elle avec Condor – le nom du cheval de F’ryan – et sa broche…

A suivre…

Avis personnel

Le prologue est sympa. La première partie du roman m’a parfois posée problème car je trouvais cela trop rapide ou les ficelles narratives trop grosses. Néanmoins je ne me suis pas ennuyée et c’est avec plaisir que je suis entrée dans la partie fondée sur les intrigues et le coup d’Etat. De plus, Karigan est attachante malgré sa chance parfois insolente.
C’est un roman d’aventures épiques et merveilleuses qui entraîne son lecteur jusqu’à la dernière page. Vivement la suite.

Concernant le style de l’auteur, je le placerais à mi-chemin entre Patricia Briggs et Trudi Canavan. Kristen Britain a quelque chose dans sa narration et dans la richesse de son univers qui m’a rappelé la qualité de ces deux autres figures de la Fantasy, rapprochement qui n’est pas pour me déplaire bien entendu !

____________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans AUTEURS & OEUVRES, Fantasy et Science-Fiction, Kristen Britain. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Cavalier Vert, de Kristen Britain

  1. Ping : Les lectures du mois de Mai 2014 et du mois de Juin 2014 | Havre de pensées & de mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s