Présentation du cycle de la Roue du Temps

Voilà un article que je souhaitais faire depuis un moment… Présenter l’un des cycles qui me passionne le plus dans l’Univers de la Fantasy : la Roue du temps de Robert Jordan.

1329932047

Une entrée en matière, la quatrième de couverture du tome 1 :

La Roue du temps tourne à mesure que les Ères se succèdent… Et bien vite elle va entraîner dans sa course effrénée Rand et ses amis, obligés de fuir leur village contre lequel de monstrueux géants ont lancé l’assaut. Jetés sur les routes, ils n’ont pas d’autre choix que de suivre Moiraine la magicienne, en direction de la cité de Tar Valon où ils seront enfin en sécurité ! Le temps presse, car l’un des compagnons est peut-être le Dragon réincarné, celui qui doit vaincre les Ténèbres…
(Résumé de la 4e de couverture du tome 1, l’Oeil du Monde, de l’édition Bragelonne 2012)

Avis personnel et général sur le cycle :

On est d’accord… Ca parait réellement archi-classique à travers le résumé du tome 1 : des jeunes gens innocents entraînés dans une histoire épique, des Ténèbres contre un Elu, qui porte le nom de Dragon dans cet univers. Avec des magiciennes, blablabla.
Certes, c’est classique sur le fond… Et pourtant c’est une lecture captivante et entraînante avec de multiples points forts.

Les points à mon sens, positifs :
– Des personnages attachants comme on en a peu en Fantasy.
– Un univers grandiose et complexe en lequel chaque découverte est un contentement.
– Des rebondissements captivants une fois la situation mise en place, ainsi que des intrigues et des enjeux qui s’entrecroisent pour le plus grand plaisir du lecteur.
– Une interprétation de la quête classique sous le regard de la multiplicité, rien n’est sûr, tout peut arriver et le lecteur a rarement l’impression d’avoir deviné ce qui allait se passer.

Les points qui pourraient être négatifs :
– C’est très long… Plus de dix tomes dans la nouvelle édition (14 ou 15 si j’ai bien compris ce qui est prévu par Bragelonne), 24 à 28 tomes si l’ancienne édition avait continué à être produite au format poche.
– La profondeur de cet univers, profondeur qui me ravit tant, pourrait dégoûter les personnes qui aiment les récits plus simples. Sans être au niveau de Tolkien qui s’est entouré d’un légendaire écrit et ré-écrit parmi toutes ses oeuvres, on a tout de même quelque chose de très construit sous la plume de Robert Jordan. Son cycle est d’ailleurs souvent présenté comme l’héritier de l’oeuvre de Tolkien.

Malgré cela, je pense qu’on ne peut pas savoir tant que l’on n’a pas lu… Alors pourquoi ne pas s’engager sur le tome 1 ? C’est la seule manière de voir si on succombe au charme de ce cycle incontournable.

carte-gf

Petit historique des éditions et des traductions :

Robert Jordan est mort en 2007 sans avoir achevé son cycle. Les tomes 12, 13 et 14, The Gathering Storm, Towers of Midnight et A Memory of Light, ont été écrit par Brandon Sanderson à partir des brouillons de Robert Jordan. Les critiques anglophones ont une bonne opinion de ces continuations qui ferment le cycle de manière grandiose. Ne les ayant pas lu, je ne peux pas juger, mais je pense qu’on peut leur faire confiance.

En France, on a eu droit à 3 traductions différentes du cycle. L’une de Simone Hilling (qui est celle que j’ai lu en premier), une seconde de Arlette Rosenblum (que je n’ai jamais vue je pense) et la dernière de Jean-Claude Mallé (celle des nouveaux tomes de Bragelonne).

La raison pour laquelle la traduction de Simone Hilling a été arrêtée est expliquée sur le site de « la Pierre de Tear » – le site de référence sur l’univers de la Roue du temps :

A la mort de Robert Jordan en 2007, Harriet, son épouse, a commandé un audit des traductions de la Roue du Temps dans divers pays, dont la France. Et elle s’est aperçue que dans notre pays, c’était pour le moins le bordel : deux éditeurs différents (Rivages Fantasy, dépendant du Seuil, puis Fleuve Noir), avec deux traducteurs différents (dont la seconde, Simone Hilling, plus que dilettante) et des ventes assez minables en nombre d’exemplaires.
Devant cette catastrophe, pour ainsi dire, Harriet a décidé de retirer les droits à Fleuve Noir, et de les confier à Bragelonne. Pour rendre à cette série le sort qu’elle mérite, les éditions Bragelonne ont décidé de tout reprendre à zéro, avec un nouveau traducteur, sans couper en deux les volumes originaux, et de contenter les fans en sortant un volume inédit (le préquelle
Nouveau Printemps). Résultat, la nouvelle traduction est indubitablement bien meilleure (et contient très peu de coquilles) mais cela va prendre du temps. Dans quelques années, nous seront tous contents, mais en attendant, cette situation fait grincer des dents. (Propos de Klian)

J’ai beaucoup crisé lorsque j’ai appris que je n’aurais jamais la suite des 20 tomes que j’ai lu dans l’édition France Loisirs – qui s’était aligné sur la traduction de Pocket et de Fleuve Noir. Je me suis sentie trahie… et j’ai surtout désespéré de devoir réinvestir dans le cycle…
Mais comment dire ? Si je veux avoir la fin, il faudra bien que j’attende que le travail de la maison d’édition Bragelonne prenne fin.
En attendant j’ai jeté un oeil sur cette nouvelle traduction réputée pour être bien meilleure…
Et en effet, sans juger à tort l’ancienne traductrice qui pensait bien faire, elle l’est. Certes, au début j’ai été décontenancée par les changements de noms sur certains éléments de Jordan… Comme les Liges qui deviennent les Champions, les Standing qui deviennent les Sanctuaires (changement positif en ce qui concerne ce terme), les Réprouvés qui deviennent les Rejetés (mon plus gros pincement au coeur, je trouve que Réprouvés sonnait mieux). Mais au bout d’un moment on s’y habitue… et on apprécie.
La traduction n’est pas seulement meilleure sur les termes techniques, ou même parce qu’elle ne médiévalise pas à outrance le monde Jordan, elle a aussi un style plus fluide qui renforce le pouvoir d’attraction de ce texte une fois qu’on est dedans. En somme c’est très bien écrit…

Actuellement, Bragelonne a édité les 5 premiers tomes :
L’Oeil du monde
La Grande Quête
Le Dragon Réincarné
Un Lever de Ténèbres
Les Feux du ciel
Cette édition respecte la tomaison de la version anglaise et ne scinde pas les tomes originaux en deux tomes.

la-roue-du-temps-volume-1Bragelonne a également publié un préquelle inédit intitulé Nouveau Printemps – Il s’adresse d’ailleurs plutôt à ceux qui ont déjà exploré l’univers de la Roue du Temps… C’est plus amusant de le lire si on connait déjà certains personnages :

1203-roue0_org

Un petit souvenir, les couvertures des tomes 1 précédents :

larouedutemps

Editions France Loisirs

La_roue_du_temps

Editions Pocket

Les sites pratiques sur l’univers de la Roue du temps :

– La Pierre de Tear
– L’encyclopédie de la Pierre de Tear
– Le fond de Wikipedia sur la Roue du temps

Voilà pour cette petite présentation d’un cycle phare dans l’univers de la Fantasy. J’espère en avoir dit assez sans en avoir trop dit… En tout cas si vous cherchez quelque chose à vous faire offrir à Noël, pourquoi ne pas demander cela ? 🙂

A venir : article sur Nouveau Printemps et sur l’Oeil du monde.

Bragelonne : Sur la Traduction

Vers le site de Bragelonne…

_____________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans AUTEURS & OEUVRES, Fantasy et Science-Fiction, Robert Jordan. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Présentation du cycle de la Roue du Temps

  1. Ping : La Roue du Temps – Tome 1 : L’Oeil du Monde – de Robert Jordan | Havre de pensées & de mots

  2. LeOn dit :

    Voila qui me donne encore plus envie de me plonger dans cette saga !
    Le travail fait par Bragelonne semble de qualité, et j’aime beaucoup leur format en général ainsi que cette nouvelle couverture (la toute première faisait kitsch quand même). Après cela reste un investissement conséquent, mais sur la longueur, pourquoi pas 🙂

    • Oui ils ont fait du bon boulot ! C’est agréable à lire. 🙂 Le rythme de sortie étant raisonnable (tous les 6 mois jusqu’à présent, plutôt 1 par an pour les suivants d’après les dernières nouvelles – de gros morceaux à traduire tout de même !), ce sera en effet, un investissement sur la longueur 🙂 Bonne lecture en tout cas et n’hésitez pas à repasser pour laisser votre avis 🙂

      • LeOn dit :

        Oooh tu peux me tutoyer allons ^^ Inutile de me donner une importance que je n’ai pas, nous sommes entre blogueurs 🙂
        Tous les 6 mois est un rythme très sage en fait ! Après c’est vrai qu’au final avec ce gros travail de traduction c’est comme si Bragelonne partait de zéro, mais je pensais que ça aurait été plus rapide ! Du coup ça me paraît plus abordable en effet.
        Puis j’imagine que si ça me plaît, je n’aurais pas de mal à lire La roue du temps pendant plusieurs années ^^

        Je te souhaite de très bonnes lectures et pas de souci, je viendrais m’exprimer dès que possible 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s