Le Symbolisme – XIXe siècle

Le Symbolisme – XIXe siècle

  • Les inspirateurs du courant symboliste sont Mallarmé, Baudelaire, Verlaine et Rimbaud. C’est la figure de Mallarmé qui s’impose comme maître.
  • Apparu dans les années 1866 en France et en Belgique, les symbolistes s’opposent au Parnasse, au positivisme et au naturaliste. Ils renoncent à une écriture réaliste et recherchent une autre forme de l’expression.
  • L’écriture poétique se fonde sur la suggestion, les correspondances de sons, de sens et de musicalité avec le monde désincarné de l’idée que le poète essaient de transcender dans leurs poèmes. Ce langage particulier est souvent considéré comme hermétique.
  • Parmi les figures principales de ce mouvement – en plus des inspirateurs cités ci-dessus – on peut citer Huysmans (roman : A rebours), Maeterlinck (Serres chaudes) Jules Laforgue (Les Complaintes ou Imitation de Notre-Dame la Lune) ou Henri de Régnier (Tel qu’en un songe, Les Jeux rustiques et divins ou La Sandale ailée).

« Le symbolisme est moins un mouvement qu’une convergence d’idées, en réaction au réalisme, au naturalisme et au Parnasse. Les symbolistes s’appuient sur le pouvoir de la suggestion et la musicalité des mots pour établir des correspondances entre le matériel et l’immatériel, entre le réel et le spirituel. Par l’étrangeté des associations de mots, le déséquilibre du vers impair, ils communient avec l’être, le subconscient, l’au-delà, le mystère universel. Dans un manifeste littéraire, publié en 1886, Jean Moréas en propose une définition : « La poésie symboliste cherche à vêtir l’idée d’une forme sensible. »
(Source : Littérature française, les grands mouvements littéraires, par Carole Narteau et Irène Nouailhac, édition Grand Librio)

« Son terreau est l’idéologie de la décadence, dans laquelle baigne cette fin de siècle. Son principe esthétique, repris de Mallarmé, est le symbolisme : le poème ne doit pas dire la réalité, mais en donner un symbole, c’est-à-dire susciter, par les moyens de la poésie, une impression analogue à celle produite par la réalité. […] En outre, le symbolisme va très souvent de pair avec une conception musicale de la poésie : celle-ci devrait faire résonner en elle rythmes, mélodies, harmonies. »
(Source : La Poésie, introduction à l’analyse des textes poétiques, par Alain Vaillant, « collection 128 » chez Armand Colin)

de Gustave MoreauLe symbolisme est un mouvement artistique qui touche plusieurs domaines : la poésie, le roman, le théâtre, la peinture, ...

Hercule et l’Hydre de Lerne (1869-76) de Gustave Moreau, Art Institute of Chicago
Le symbolisme est un mouvement artistique qui touche plusieurs domaines : la poésie, le roman, le théâtre, la peinture, …

Extrait de Poésies, de Mallarmé :

Salut

Rien, cette écume, vierge vers
À ne désigner que la coupe;
Telle loin se noie une troupe
De sirènes mainte à l’envers.

Nous naviguons, ô mes divers
Amis, moi déjà sur la poupe
Vous l’avant fastueux qui coupe
Le flot de foudres et d’hivers;

Une ivresse belle m’engage
Sans craindre même son tangage
De porter debout ce salut

Solitude, récif, étoile
À n’importe ce qui valut
Le blanc souci de notre toile.

Tristesse d’été

Le soleil, sur le sable, ô lutteuse endormie,
En l’or de tes cheveux chauffe un bain langoureux
Et, consumant l’encens sur ta joue ennemie,
Il mêle avec les pleurs un breuvage amoureux.

De ce blanc Flamboiement l’immuable accalmie
T’a fait dire, attristée, ô mes baisers peureux,
« Nous ne serons jamais une seule momie
Sous l’antique désert et les palmiers heureux! »

Mais ta chevelure est une rivière tiède,
Où noyer sans frissons l’âme qui nous obsède
Et trouver ce Néant que tu ne connais pas.

Je goûterai le fard pleuré par tes paupières,
Pour voir s’il sait donner au coeur que tu frappas
L’insensibilité de l’azur et des pierres.

Le tombeau d’Edgar Poe

Tel qu’en Lui-même enfin l’éternité le change,
Le Poëte suscite avec un glaive nu
Son siècle épouvanté de n’avoir pas connu
Que la mort triomphait dans cette voix étrange!

Eux, comme un vil sursaut d’hydre oyant jadis l’Ange
Donner un sens plus pur aux mots de la tribu
Proclamèrent très haut le sortilège bu
Dans le flot sans honneur de quelque noir mélange.

Du sol et de la nue hostiles, ô grief!
Si notre idée avec ne sculpte un bas-relief
Dont la tombe de Poe éblouissante s’orne

Calme bloc ici-bas chu d’un désastre obscur,
Que ce granit du moins montre à jamais sa borne
Aux noirs vols du Blasphème épars dans le futur.

______________

Sources :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Symbolisme_(art)#Contexte_d.27apparition
http://www.etudes-litteraires.com/symbolisme.php

La Poésie, introduction à l’analyse des textes poétiques, par Alain Vaillant, « collection 128 » chez Armand Colin)

Littérature française, les grands mouvements littéraires, par Carole Narteau et Irène Nouailhac, édition Grand Librio)

Pour aller plus loin :
http://www.site-magister.com/symbolis.htm

_____________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans 19e - XIXe, Mouvements littéraires, THEORIE LITTERAIRE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le Symbolisme – XIXe siècle

  1. Ping : Le XIXe siècle – Sommaire | Havre de pensées & de mots

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s