La Comédie

La Comédie

Définie comme l’opposée de la tragédie, la comédie est un genre dont les origines remontent à l’antiquité grecque. Bien qu’elle ait évoluée au fil des siècles, la définition de la comédie tourne autour de fondamentaux :

  • La comédie est un divertissement. Elle vise d’abord le rire, puis la critique. Molière dit qu’il faut : « corriger les hommes en les divertissant ». La comédie met en scène des personnages ordinaires (de basse ou de moyenne extraction). Elle caricature leurs faiblesses et leurs mœurs. Le ridicule provoque le rire et peut engendrer une réflexion morale autour de la représentation de tel ou tel caractère ou de telle ou telle situation.
  • Les intrigues sont souvent amoureuses : il s’agit du besoin de franchir des obstacles posés entre deux amants. Les circonstances aboutissent à une fin heureuse. A noter que ce n’est pas une vérité ultime, il existe des comédies qui ont d’autres thèmes pour intrigue.
  • La comédie, surtout dans ses formes anciennes (antiques et médiévales), tend à privilégier l’action de personnages archétypaux désignés par des termes généraux (l’ancien, l’avare, l’esclave, l’ivrogne, le lâche…) A partir du XVIIe siècle, avec Corneille, puis avec Molière, ces archétypes sont rejetés et on leur préfère la peinture de caractère, avec des noms et des schémas moins canoniques. On ne peut pas nier que ces personnages soient des types en eux-mêmes (l’avare, le faux-dévot par exemple), mais ils sont construits avec une psychologie plus poussée et plus réfléchie, et peuvent, dans certains cas, être l’image directe du contemporain. La critique des mœurs de l’époque prend un sens privilégié avec ce genre de personnage.

On distingue quatre grands types de comédies. Mais il est bon de savoir qu’il n’existe pas que ces quatre variantes. L’histoire de la comédie est bien plus complexe que ne le laisse penser une synthèse comme celle-ci. On ne parlera pas par exemple du vaudeville, de la farce, de la satire qui sont des sous-genres de la comédie et qui ont eu une place importante à une époque donnée. Les quatre grands types que nous retenons sont donc :

  • La comédie de mœurs inscrit le personnage dans son milieu social et fait la satire des mœurs contemporaines et/ou de la société. C’est l’exemple des Précieuses ridicules de Molière.
  • La comédie de caractère, comme son nom l’indique, peint les caractères humains et leurs défauts. C’est l’exemple du Misanthrope ou de l’Avare de Molière.
  • La comédie d’intrigue tire sa force comique de complications en chaîne à force de rebondissements, de retournements ou d’autres procédés théâtraux. C’est l’exemple du Mariage de Figaro de Beaumarchais.
  • La comédie de sentiment ou comédie sentimentale met en scène les enjeux du sentiment amoureux et ses rouages psychologiques. C’est l’exemple du Jeu de l’amour et du hasard de Marivaux et de son « marivaudage ».

Les ressorts du registre comique employés dans le genre de la comédie sont :

  • Le comique de mots qui a pour fond tout ce qui est en rapport avec la langue, le lexique et les niveaux de langue.
  • Le comique de geste lié à la mise en scène (par les didascalies ou ce que laissent entendre les dialogues de la gestuelle employée par les personnages). Il peut aussi s’agir de la présence de costumes ou d’accessoires en décalage avec le personnage, le lieu ou l’action.
  • Le comique de situation qui est relatif à l’effet spectacle : quiproquo entre deux personnages sur un sujet duquel est complice le spectateur, rebondissements, personnages placés dans une situation incongrue, etc.
  • Le comique de répétition entraîne la répétition d’une parole ou d’un acte qui apparaît comme comique.
  • Le comique de caractère a trait à la caricature des personnages poussée à son paroxysme.

NB : Le registre comique n’est pas à réduire uniquement à la comédie. Car même si le registre comique, à travers tous ces procédés, compose les œuvres appartenant au genre de la comédie, on peut le trouver en dehors de ce genre (dans les romans, etc.)

Conclusion : De la farce, médiévale ou bien même antique, à l’angoisse provoquée par les comédies modernes de Samuel Beckett (En attendant Godot), il y a toute une histoire littéraire et une évolution autour du genre. Pour appréhender le sous-genre théâtral de la comédie, on est conduit nécessairement à une théorisation pratique. Ces quelques lignes ont tenté d’en synthétiser la substance. Elles ne sont pas un absolu. Pour aller plus loin, je vous conseille d’aller consulter le Théâtre de Alain Couprie, un ouvrage de la collection 128 de chez Armand Colin. Le chapitre 7 développe en une trentaine de pages l’histoire du genre avec une approche dynamique des formes et des enjeux. A noter qu’il ne s’agit pas nécessairement du seul ouvrage sur le sujet, mais c’est celui que je conseillerais.

Sources de cet article :
Le Théâtre, d’Alain Couprie, collection 128 chez Armand Colin.
http://www.etudes-litteraires.com/tragedie-comedie.php
http://www.etudes-litteraires.com/bac-francais/genres-litteraires-theatre.php#comedie

_______________________

[Je décline toute responsabilité quant à la présence des publicités imposées par le serveur wordpress, sur cette page ou toute autre]

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans Genres littéraires, Les Genres théâtraux, THEORIE LITTERAIRE. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Comédie

  1. Ping : Sommaire des Genres littéraires | Havre de pensées & de mots

  2. germainbonnel dit :

    « Molière, ce grand peintre de l’homme tel qu’il est. » Stendhal

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s