Vocabulaire en ancien français : « Sire » et « Seignor »

Vocabulaire : « Sire » et « Seignor »

Etymologie :

Ces termes viennent du latin « senior » / « seniore ». Cette étymologie désignait « le plus âgé », « l’aîné », « l’ancien », « le vieillard ».
Les vieillards sont respectables en raison de leur âge. Le seigneur est donc l’homme respectable. C’est de là que dériveront les sens que l’ancien français a connu.

En ancien français :

Deux orthographes possibles pour ce substantif à deux bases. Soit « sire/seignor », soit « sire/sieur ».

En ancien français, c’est un terme très usuel dans la langue. Il peut désigne généralement une personne qui exerce son autorité sur d’autres personnes.
Dans le domaine du couple ce terme désigne le mari (car il a autorité dans le couple).
Dans le domaine féodal il désigne le seigneur qui a autorité sur ses vassaux. Quand on lui adjoint le possessif « mon », « monseigneur » apparaît comme un titre honorifique.
Dans le domaine religieux on trouve « nostre seigneur » qui désigne Dieu.

« Sire/Seigneur » peut avoir pour synonymes : « mari », « espous », « baron ».

Evolution :

La déclinaison disparaît en moyen français. Les deux formes de cet ancien substantif à deux bases existent dès lors séparément. Les sens se distinguent.
« Seigneur » désigne un personnage noble et de haut-rang jusque la fin du XVIIIe siècle. Aujourd’hui il a un sens historique si on ne le trouve pas dans un contexte métaphorique ou religieux.
Le terme « Monseigneur » est toujours employé par les évêques.
« Sire », « Messire », « Sieur », « Monsieur » sont des appellatifs.
« Sieur » a disparu.
« Messire » est vieilli.
« Sire » est en usage pour parler à un roi dans les monarchies.
« Monsieur » est d’usage courant.

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans Histoire de la Langue, PARCOURS LITTERAIRE, Vocabulaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s