Vocabulaire en ancien français : « chief »

Vocabulaire : « chief »

Etymologie :

Le mot « chief » vient du latin « caput » dont les sens étaient les suivants : « tête », « chef », « capitale ». « Caput » est concurrencé par « testa » qui donnera « tête ». Les deux termes suivront une évolution différente. « Testa » se spécialise dans les images anatomiques ; en revanche, pendant longtemps, « caput » réfère à une extrémité concrète ou abstraite (fin, début, extrémité supérieure ou inférieure, etc.), mais pour finir il ne gardera que ses sens abstraits.

Sens en ancien français :

En ancien français « chief » a plusieurs paradigmes sémantiques.

Le premier paradigme désigne une extrémité spatiale ou temporelle :
– Sens de « bout » (expression de « chief en chief » qui donne « de bout en bout », « entièrement »).
– Sens de « début » (« A chief de la semaine » signifie au début de la semaine).
– Sens de « fin » (« prendre chief » signifie « se terminer »).
– Sens de « sommet » (« le chief d’une tor » qui signifie « le sommet d’une tour »).
De ce paradigme sémantique on peut comprendre des expression telles que « trere a chief » qui donne « prendre fin » ou« derechief » qui signifie « à nouveau », etc.

Le deuxième paradigme désigne l’idée de prééminence. Cela a donné « chef lieu » qui désigne d’abord la « résidence principale d’un seigneur » au moyen-âge puis « un centre administratif dans un ensemble territorial » au XVIIIe siècle. On a aussi le terme « chef d’œuvre » qui désignait l’ouvrage que réalisait un artisan pour entrer dans une corporation.

Le troisième paradigme comporte la notion de personne d’importance. Ce sens subsiste dans « capitaine », « chef militaire » par exemple.

Le sens de tête dans le mot « chief » en ancien français, c’est-à-dire avant que ce sens ne soit accaparé par « teste » et que « chief » ne garde que ses sens abstraits, se retrouve dans des expressions telles que : « par mon chef », formule prononcée lors d’un serment, ou « cuevrechief ». Ce ne sont là que deux exemples.

Paradigme morphologique :

« chevir » est dérivé de « chief » et signifie « finir », « venir à bout de ». Sur ce verbe se forme « achevir » qui signifie « achever ».

Des termes comme « cuevrechief » et « derechief » on été conservés en français moderne sous l’orthographe de « couvrechef » et de « derechef » même si leur sens est devenu vieilli aujourd’hui.

Evolution de « chief » :

Le sens anatomique de « chief » perdure jusqu’au XVIIe siècle. Il est remplacé par « teste » à cette époque. « Chef » conservera ses sens abstraits : « chef-d’œuvre », « chef-lieu », « chef d’accusation » par exemple.

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans Histoire de la Langue, PARCOURS LITTERAIRE, Vocabulaire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s