Quand je rêve

Voici mon premier poème… Je l’ai écrit quand j’avais à peu près 12 ans. Tout critique est bienvenue même si je juge que le style est très enfantin.

Bonne lecture !

Quand je rêve,
Je m’évade,
C’est comme une trêve,
Quand la vie est fade.

Quand la vie est douce,
Les rêves sont sucrés,
Et les blondes, les brunes, les rousses,
Rêvent de la même douceur éphémère.

Quand la vie est dure,
Les rêves tournent au cauchemar,
Et les monstres, les fantômes de nos peurs,
Surgissent dans nos mémoires.

Eléonore Cotton
2005
(tous droits réservés)
Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans MES ECRITS, Poèmes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s