Les Quatre Saisons

Vivaldi a écrit les quatre saisons… Fascinée par les éléments saisonniers pour des raisons qu’il ne convient pas d’exposer ici, j’ai décidé d’en faire un cycle poétique.

Bonne lecture !

Seigneur Printemps

Les branches nues s’ébrouent, chassant le vieux gel,
Les tendres bourgeons s’ouvrent dans l’air nouveau,
Seigneur Printemps va, traquant l’hiver et ses fléaux,
Le vert regagne les arbres et la Nature se fait belle.

Du Sud reviennent les oiseaux, divins musiciens,
Les eaux libérées dévalent les monts, ravivent les sols,
Les Nobles fleurs déploient leurs vivifiantes corolles,
La Vie flamboie en trésor de diamants, d’or et d’airain.

Les chants s’emmêlent, illuminant les clairs matins,
Douces Odes du ciel pur aux couleurs de la Terre,
Dont les échos cristallins embrassent la lumière
Descendant en cascade luisante sur mes frêles mains.

Mon âme acclame l’éveil brisant la nuit glaciale,
Toutes les saveurs me pénètrent et m’emportent,
Les parfums délicats des verts sous-bois m’escortent,
Et j’avance pieds nus sur le fruit de la saison loyale.

(Septembre 2010)

Reine d’Eté

C’est en cette saison que règnent et perdurent
Le zénith de la Vie, le paroxysme de la Nature,
Les heures où la Terre s’inonde de bienfaits
Que veille toujours la patience de la Reine d’été.

Peu à peu les écharpes de blé blondissent,
Et les âmes de cette vision se réjouissent,
Ils sont les fruits d’un labeur printanier,
Qui se nourrissent au sein de la Reine d’été.

L’allégresse gagne les cœurs et la joie éclate,
La paresse se love dans nos membres écarlates,
La chaude saison est le temps du repos mérité,
Que berce l’astre solaire, amant de la Reine d’été.

C’est dans cette lumière que s’envole les oiseaux,
Ils glissent le long des falaises, vers les bateaux,
Poussés par l’océan scintillant vers l’ailleurs rêvé,
Que guide l’éternelle splendeur de la Reine d’été.

(Octobre 2010)

Dame Automne

Les jours s’effilent dans la langueur du temps,
L’ombre prend le pas sur la lumière mourante,
Ainsi s’avance Dame Automne, triste arrogante
Virevoltant sur son farouche destrier de vent.

Les arbres voient tomber leur chevelure dorée,
Tels des vieillards sentant pâlir leur verte jeunesse,
Ainsi s’avance Dame Automne, mère de la détresse
Murmurant ses froides berceuses à la terre épuisée.

Les oiseaux se massent, l’instinct appelant le Sud,
Ils s’envolent, fuyant l’agonie ternissant leur été,
Ainsi s’avance Dame Automne, veuve éplorée
Inondant le monde de sa peine, de la mort le prélude.

Les hommes pâlissent, leurs sens se ternissent,
Le plaisir quitte les âmes, la mélancolie les assiège,
Ainsi s’avance Dame Automne, saison du cortège
Perpétuant le cycle que tous les vivants subissent.

(Septembre 2010)

Roi d’Hiver

Roi d’hiver lance sur le monde ses armées,
Les blizzards dévorant la terre de leurs gelées,
Assauts furieux de la neige, triste blancheur
Figeant le monde sous un linceul de torpeur.

Sortent les loups des profondes forêts, affamés,
Ils rôdent en funestes ombres dans nos contrées,
Antique vision des fléaux de la morne saison
Qui avance et assassine le temps d’un frisson.

Dans le silence planant sur les bois dénudés,
Un homme peine, luttant pas à pas, éreinté,
Dévoré il est par l’air glacial et la faiblesse,
Il s’agenouille et se meurt dans la détresse.

Roi d’hiver réclame l’absolu de la mortalité
Mais Seigneur printemps viendra nous sauver,
En attendant le paisible, le salutaire, le valeureux,
Nous sommes ses esclaves transis et peureux.

(Octobre 2010)

Eléonore Cotton

(tous droits réservés)

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans MES ECRITS, Poèmes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s