Feu Vengeur

Son éclat vengeur ravage les brumes de la nuit tandis qu’il s’anime et se grandit. Il apparaît au monde endormi en cette néfaste splendeur. Victorieux empereur régnant sur la matière qu’il couronne de ses flammes sauvages. Mais dominer ne lui suffit pas : il lui en faut plus pour savourer sa loi…
Il s’enfle, se faufile dans l’horreur et le cauchemar, avide de se nourrir. Le bois craque sous ses pas brûlants, les murs cèdent à sa morsure impie. Chaleur et fumée se répandent, poisons dans le sang de minuit. Il arrache un cri de frayeur à sa proie innocente, un hurlement de rage à celui qu’il cueille trop tôt à la tiède vie.
Il est le feu, la mort dans son plus bel apparat.

 

Mai 2011 – Eléonore COTTON

Publicités

A propos eleonorecotton

Eléonore Cotton est la gardienne de ce site. Le Havre de Pensée & Mots, c'est le croisement de ses études de Lettres Modernes et de ses goûts personnels en un mélange éclectique, mais représentatif de cette lectrice qui navigue sur plusieurs océans littéraires. Eternelle rêveuse, il lui arrive d'écrire de temps en temps...
Cet article a été publié dans MES ECRITS, Poèmes en prose. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s